Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 13:10

  Turner----The-Fighting-Temeraire-Tugged-To-Her-Last-Berth--.jpg

 

 

LE TÉMÉRAIRE,TOUJOURS AUSSI FIER ET ÉLANCÉ.

 

460px-Turner_selfportrait.jpg
 

 


Les couleurs dans la Bible

 

Historiquement et archéologiquement, je ne vous apprendrais rien en vous disant que l'on imita très tôt les couleurs naturelles.

Esther 1:6  Des tentures blanches, vertes et bleues, étaient attachées par des cordons de byssus et de pourpre à des anneaux d’argent et à des colonnes de marbre. Des lits d’or et d’argent reposaient sur un pavé de porphyre, de marbre, de nacre et de pierres noires.

Diverses sortes d’argiles s’employaient en Babylonie pour fabriquer des  briques oranges, rouges et jaunes. Les briques bleues s’obtenaient par  vitrification. Les anciens Egyptiens tiraient des couleurs de différents  métaux et de certaines terres. 

Dans l'antiquité les couleurs servaient de symboles.
A Borsippa, en Babylonie, le  temple des 7 lumières avait 7 étages, chacun de la teinte correspondant à  l’astre dont il était le simulacre. De bas en haut il y avait le noir,  l’orange, le rouge sang, l’or, le jaune pâle, le bleu, et la couleur argent, représentant Saturne, Jupiter, Mars, le soleil,  Vénus, Mercure et la lune.

Les Hébreux teignaient diversement les  peaux

Exode 25:5  des peaux de béliers teintes en rouge et des peaux de dauphins; du bois d’acacia;

Ils tissaient et brodaient avec des fils de teintes variées.
Une teinture rouge violet, la pourpre, se tirait de la sécrétion d’un  mollusque marin à coquillage, le Murex trunculus, qu’on trouvait dans la  Méditerranée

Exode 27:16  Pour la porte du parvis il y aura un rideau de vingt coudées, bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors, en ouvrage de broderie, avec quatre colonnes et leurs quatre bases.


 (Judith 10.21)
 (1 Macc. 4.23; Act. 16.14).

 Le bleu s’extrayait d’un autre mollusque, le Helix ianthina; un insecte servait à fabriquer l’écarlate ou le cramoisi.

 Nombres 4:7  Ils étendront un drap bleu sur la table des pains de proposition, et ils mettront dessus les plats, les coupes, les tasses et les calices pour les libations; le pain y sera toujours;
Ezékiel 23:6  Vêtus d’étoffes teintes en bleu, Gouverneurs et chefs, Tous jeunes et charmants, Cavaliers montés sur des chevaux.
Exode 25:4  des étoffes teintes en bleu, en pourpre, en cramoisi, du fin lin et du poil de chèvre;
Esaïe 1:18  Venez et plaidons! dit l’Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.

 Les Hébreux employaient un pigment vermillon pour colorer les parois, les  poutres, les idoles, et leurs accessoires.

Jérémie 22:14  Qui dit: Je me bâtirai une maison vaste, Et des chambres spacieuses; Et qui s’y fait percer des fenêtres, La lambrisse de cèdre, Et la peint en couleur rouge!
Ezékiel 23:14  Elle alla même plus loin dans ses prostitutions. Elle aperçut contre les murailles des peintures d’hommes, Des images de Chaldéens peints en couleur rouge,


(Sagesse 13.14)

Outre ces couleurs artificielles, la Bible mentionne les teintes naturelles:

Le blanc

Genèse 49:12  Il a les yeux rouges de vin, Et les dents blanches de lait.
Esaïe 1:18  Venez et plaidons! dit l’Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.

Le noir et le brun

Genèse 30:32  Je parcourrai aujourd’hui tout ton troupeau; mets à part parmi les brebis tout agneau tacheté et marqueté et tout agneau noir, et parmi les chèvres tout ce qui est marqueté et tacheté. Ce sera mon salaire.
Cantique 1:6  Ne prenez pas garde à mon teint noir: C’est le soleil qui m’a brûlée. Les fils de ma mère se sont irrités contre moi, Ils m’ont faite gardienne des vignes. Ma vigne, à moi, je ne l’ai pas gardée.

Le rouge

Genèse 25:25  Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil; et on lui donna le nom d’Esaü.
Genèse 25:30  Et Esaü dit à Jacob: Laisse-moi, je te prie, manger de ce roux, de ce roux-là, car je suis fatigué. C’est pour cela qu’on a donné à Esaü le nom d’Edom.
2 Rois 3:22  Ils se levèrent de bon matin, et quand le soleil brilla sur les eaux, les Moabites virent en face d’eux les eaux rouges comme du sang.
Proverbes 23:31  Ne regarde pas le vin qui paraît d’un beau rouge, Qui fait des perles dans la coupe, Et qui coule aisément.

Le rougeâtre

Lévitique 13:19  et qu’il se manifestera, à la place où était l’ulcère, une tumeur blanche ou une tache d’un blanc rougeâtre, cet homme se montrera au sacrificateur.

La couleur de l’alezan

Zacharie 1:8  Je regardai pendant la nuit, et voici, un homme était monté sur un cheval roux, et se tenait parmi des myrtes dans un lieu ombragé; il y avait derrière lui des chevaux roux, fauves, et blancs.

Le verdâtre.

Lévitique 13:49  et que la plaie sera verdâtre ou rougeâtre sur le vêtement ou sur la peau, à la chaîne ou à la trame, ou sur un objet quelconque de peau, c’est une plaie de lèpre, et elle sera montrée au sacrificateur.

Dans les Ecritures, le blanc est toujours  l’emblème de la pureté

Marc 16:5  Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d’une robe blanche, et elles furent épouvantées.
Apocalypse 3:4  Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes.
Apocalypse 19:11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.
Apocalypse 19:14  Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur.

De la joie

Ecclésiaste 9:8  Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs, et que l’huile ne manque point sur ta tête.

 Le cheval blanc d’Apocalypse 6:2 symbolise la victoire. Le cheval noir évoque la famine et la mort (v. 5-6). Le rouge représente d’ordinaire le sang, porteur de vie, ou la guerre et les massacres (v. 4). Le bleu figure le ciel, la pourpre le luxe des princes et des riches.

Hélas aussi les hommes (et les femmes) se servirent aussi des couleurs pour dissimuler leur défauts corporels.

2 Rois 9:30  Jéhu entra dans Jizreel. Jézabel, l’ayant appris, mit du fard à ses yeux, se para la tête, et regarda par la fenêtre.

Mais n'oublions pas le célèbre arc-en-ciel qui symbolise à lui tout seul toute la richesse et la diversité de ses promesses que Dieu scella par son alliance.

Genèse 9:13  j’ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d’alliance entre moi et la terre.


 

- Pierre-Antoine ELDIN







 

 

 

800px-Joseph_Mallord_William_Turner_088.jpg.

 

La vie de Joseph Mallord William Turner, "le peintre de la lumière", fut caractérisée par une entière dévotion à son art.

 

Joseph_Mallord_William_Turner_029.jpg 

D'un tempérament rude et robuste, il fut un insatiable voyageur parcourant inlassablement, le plus souvent seul, l'Europe, en particulier l'Italie, la France, l'Allemagne et la Suisse. Partout, à la manière d'un reporter, il dessina ou reproduisit au moyen d'aquarelles, paysages, sites et monuments. Il léguera ainsi à l'Etat britannique, à sa mort, plus de 20 000 oeuvres sur papier !

 

cercle-chromatique.jpg 

 

Goethe et la théorie
des couleurs opposées

La théorie des couleurs opposées, contrairement à la théorie trichromatique, prétend qu'il existe quatres couleurs fondamentales qui s'opposent deux par deux. Certains aspects de la perception des couleurs ne peuvent être expliqués que par la théorie des couleurs opposées.

Toute la théorie repose sur l'équilibre entre les deux pôles de couleur : le bleu s'oppose au jaune et le rouge s'oppose au vert, et dans ce contexte, le blanc s'oppose au noir. Elle s'appuie sur une réalité physiologique puisque notre perception cérébrale - et non l'oeil - fonctionnent sur ce principe.

L’œuvre de Johann Wolfgang von Goethe

De 1790 à 1823, Johann Gœthe écrit quelque deux mille pages sur les couleurs sous le titre de "Traité des couleurs". Il fonde sa théorie sur la polarité des couleurs et développe son système à partir du contraste naturel entre le clair et le foncé (qui ne joue aucun rôle chez Newton). Dans un écrit sur la division des couleurs et leur rapport mutuel, Gœthe établit que seuls le jaune et le bleu sont perçus par nous comme des couleurs entièrement pures, Le jaune est la porte d’entrée vers la lumière (« tout proche de la lumière ») et le bleu très apparenté à l’obscurité (« tout proche de l’ombre ») sont les deux pôles opposés entre lesquels toutes les autres couleurs se laissent ordonner.

   

Il termine son livre avec des considérations allégoriques et mystiques de la couleur, et y ajoute les connotations suivantes : le jaune est mis en relation avec « Savoir, clarté, force, chaleur, proximité, élan », le bleu avec « dépouillement, ombre, obscurité, faiblesse, éloignement, attirance ». la démarche de Gœthe repose sur l’aspect moral et intuitif des couleurs isolées. Les couleurs du côté positif « évoquent une atmosphère d’activité, de vie, d’effort », le jaune est « prestigieux et noble » et procure une « impression chaude et agréable » ; les couleurs du côté négatif « déterminent un sentiment d’inquiétude, de faiblesse et de nostalgie », le bleu lui-même « nous donne une sensation de froid ». Cette démarche peut faire sourire aujourd’hui, il n’en reste pas moins vrai que Gœthe a apporté sa pierre à l’édifice de la compréhention de la couleur. Beaucoup de peintres ont été influencés par son "Traité des couleurs" et en ont tiré partie comme William Turner qui est passé maître dans les effets de transparence des ciels nuageux. C’est grâce à Gœthe qu’on a remarqué qu’une même lumière (par exemple visible grâce à une fumée) avait une dominante jaune devant un fond blanc, puis une dominante bleutée devant un fond noir.

Goethe centralise la notion de couleur sur l'expérience sensorielle spontanée, notion que l'on retrouve aujourd'hui dans les secteurs les plus avancés de la science, par exemple dans les phénomènes cérébraux de dynamique non linéaire. Si pour la plupart des scientifiques opposés à Goethe, la couleur est révélatrice du monde extérieur, pour Goethe, elle est révélatrice d'une démarche intérieure.

  125-01-08-copie-1.jpg

Selon le FERMATON(la plus petite unité de la conscience humaine), on peut montrer qu'il suffit de considérer les nombres, pour obtenir toutes les couleurs du cercle chromatique. Inversement, on remarque que l’on ne peut pas atteindre tous les nombres entiers naturels par une telle modélisation.La LOI D'ÉQUILIBRE D'EINSTEIN, s'exprime mathématiquement selon l'équation suivante :

 

 

                  (2m x 3n x 5p)

   

 

Dr Clovis Simard,phD

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article

commentaires

Joelle Oldenbourg 12/03/2013 07:32

Merci à vous pour ce travail phénoménal dont vous partagez l'essence avec vos lecteurs.

Cordialement,

pascal 02/03/2013 15:04

C'est une belle et poétique vision des couleurs. J'aime bien la proposition de Goethe, elle va dans le sens de ma sensibilité.

Présentation

  • : Le blog de fermaton.over-blog.com
  • Le blog de fermaton.over-blog.com
  • : Mon Blog, présente le développement mathématique de la conscience c'est-à-dire la présentation de la théorie du Fermaton.La liste des questions mathématiques les plus importantes pour le siècle à venir, le No-18 sur la liste de Smale est; Quelles sont les limites de l'intelligence tant qu'humaine et artificielle.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens