Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 12:43

 

TOUT GRAVITE AUTOUR DU MÊME OBJET

 

multivers-ao.png

 

Toute partition d'un ensemble y définit une relation d'équivalence.

 

 10

 

Chemin, la Vérité et la Vie

Saint Jean 14, 1-6

"Ne soyez donc pas bouleversés : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : Je pars vous préparer une place ? Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi ; et là où je suis, vous y serez aussi. Pour aller où je m’en vais, vous savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? » Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. »

 

0250-0169 la sagesse et la verite

  

La vérité des philosophes


Les philosophes, les scientifiques, et chaque homme en particulier, de tout temps, recherchent la vérité. Cependant, cette recherche reste souvent à l'état de recherche, sans vouloir forcément la trouver. C'était le cas de Ponce Pilate, le gouverneur romain qui a condamné à mort Jésus : "Pilate Lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, Je suis roi. Je suis né et Je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute Ma voix. Pilate lui dit : Qu'est-ce que la vérité ? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit : Je ne trouve aucun crime en Lui." (Jean 18:37-38). Sa recherche est restée à l'état d'une question, alors qu'il avait devant lui Celui que Dieu avait envoyé "pour rendre témoignage à la vérité". Quel dommage !

"Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité." (1 Timothée 2:4).Si les hommes veulent connaître la vérité, sachez que c'est aussi la volonté de Dieu pour ses enfants.

Dieu est la vérité. La Bible parle du "Dieu de vérité" (Psaumes 31-6). Jésus a même déclaré : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi." (Jean 14:6). Dieu ne peut donc pas mentir dans ce qu'Il dit ou ce qu'Il promet. "Dieu n'est point un homme pour mentir, ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'Il a dit, ne le fera-t-Il pas ? Ce qu'Il a déclaré, ne l'exécutera-t Il pas ?" (Nombres 23:19). A l'opposé, le diable ne sait que mentir : "Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fond ; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas." (Jean 8:44-45). Il se sert du mensonge pour détruire les hommes et les garder dans leur malheur, en leur faisant croire, par exemple, que le bonheur n'existe pas, ou qu'il n'est pas pour eux... Il vous fera croire que l'alcool vous soulage et vous permet d'oublier alors que c'est justement ça qui vous détruit... Dés le début d'une journée, il vous fait croire dans quelque horoscope que quoi que vous fassiez, de toutes façons ce sera pour vous une mauvaise journée.

 

blaise-pascal.jpg  

Explication pascalienne

Il en déduit que, ne pouvant départager l'existence ou non de Dieu, ses deux hypothèses ont la même probabilité. Il en découle que croire en Dieu serait une solution statistiquement plus avantageuse.

On reconnaît un type de présentation qui sera plus tard celui de la théorie des jeux (à ceci près qu'on étudie ici une liste de cas, et non la réaction d'un adversaire qui cherche par principe à vous contrer).

Minimax[modifier]

Une explication peut être faite en termes de minimax, comme pour le poker ou l'inférence bayésienne. La stratégie "minimax" consiste à MINimiser la perte MAXimale. Ici, personne ne peut démontrer si Dieu existe ou pas, et pourtant toi, ami libertin joueur de cartes, tu es embarqué, tu es obligé de parier. Le meilleur pari est celui qui minimise la perte maximale de chaque ligne, c’est-à-dire:

  • ligne 1, vous pariez sur l'existence de Dieu, la perte maximale (−b+0) = −b
    (−b = privation de plaisirs due à une vie vertueuse= tu ne perds (presque) rien, 0 = inexistence du paradis et de l'enfer, +∞= une éternité au paradis)
  • ligne 2, vous pariez sur l'inexistence de Dieu, la perte maximale (+b−∞) = −∞
    (+b = plaisirs terrestres dont vous avez bien profité, −∞ = une éternité de souffrance car vous allez en enfer)

Bilan: le MINIMUM des pertes (−b et −∞) est −b. Où se trouve ce −b ? sur la ligne 1, celle où tu paries sur l'existence de Dieu. Donc toi, libertin rationnel joueur de cartes, en pariant sur l'existence de Dieu tu minimises ta perte maximale, (-b car tu auras parié sur l'existence de Dieu, tu te seras privé des plaisirs terrestres), c'est ta stratégie gagnante, il n'y en a pas d'autre.

Matrice du MINIMAX

Si Dieu existe

Si Dieu n'existe pas

Perte max. de la ligne

Pari sur existence

−b+∞

−b+0

−b+0 = −b

Pari sur inexistence

+b−∞

+b+0

+b−∞ = −∞

En réalité Pascal a une forte tendance à considérer que b=0, bien plus, il ne mentionne pas dans sa comparaison les plaisirs d'une vie libertine ou les privations d'une vie vertueuse mais le paramétrage de la matrice du minimax ci-dessus a été établi avec b strictement positif pour prendre en compte par avance l'objection des libertins (Méré ou Mitton d'après Michel Le Guern) qui feraient tout de même remarquer que la jouissance de plaisirs terrestres vaut plus que zéro et la privation vertueuse des mêmes plaisirs n'est pas un sacrifice anodin.

  VRIT_1-1.JPG

 

Relation d'équivalence

 

Une relation d'équivalence R dans un ensemble E est une relation binaire qui est dans cet ensemble, réflexive, symétrique et transitive.

  • C'est une relation binaire, notée R.
  • R est réflexive : tout élément de E est associé à lui-même, x R x:
  • R est symétrique : x R y implique y R x :
  • R est transitive : x R y et y R z impliquent x R z  :

Considérons un ensemble E muni d'une relation d'équivalence R. La classe d'équivalence d'un élément x de E , notée «  ( x ) » , est alors l'ensemble des images de x par R :

  • ( x ) est un sous-ensemble de E.
  • ( x ) n'est jamais vide, car elle contient toujours au moins x lui-même (est réflexive).
  • Inversement, tout élément de E appartient à au moins une classe d'équivalence : la sienne.
  • ( y ) = ( x ) ssi y appartient à ( x ).
  • Inversement, si y est un élément de E n'appartenant pas à ( x ) , alors l'intersection de ( x ) et de ( y ) est vide.

On déduit de ce qui précède que l'ensemble des classes d'équivalence de E forme une partition de E. Inversement, toute partition d'un ensemble y définit une relation d'équivalence.

 

conscience

 

 

Selon le FERMATON(la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D'ÉQUILIBRE D'EINSTEIN, la vérité accessible à la conscience humaine qui est  contenue dans l’étau de notre finitude s'exprime mathématiquement selon l'équation suivante :

 

Ev(p) = Ln(p/(1-p))

 

 

Dr Clovis Simard,phD

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article

commentaires

Pam 19/03/2013 11:34

Bonjour,

Article 27 (Déclaration universelle des droits de l'homme)

[...]

2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.



Pourquoi des lois ( Religieuses ; Universelles ) convergeant vers un même but ( --> L'AMOUR, le pardon ) sont-elles paradoxales ?

Ne pouvant posséder la vérité que par l'abandon de cette vérité. Il est alors interdit de chercher à faire valoir ses intérêts.

L'intérêt commun de vivre dans l'amour ne devrait-il pas être protégé par chacun de nous ?

L'abandon est une résignation, comment protéger la vérité à cette condition ?

Svp,

Merci

pascal 02/03/2013 10:53

La vérité n'appartient qu'à Dieu. Ce n'est donc par par un raisonnement ou par le logos ou le discursif qu'on peut l'appréhender mais seulement par l'abandon de soi au divin, là où il n'y a ni
tricherie, ni mensonge, ni hypocrisie, ni calcul...

Présentation

  • : Le blog de fermaton.over-blog.com
  • Le blog de fermaton.over-blog.com
  • : Mon Blog, présente le développement mathématique de la conscience c'est-à-dire la présentation de la théorie du Fermaton.La liste des questions mathématiques les plus importantes pour le siècle à venir, le No-18 sur la liste de Smale est; Quelles sont les limites de l'intelligence tant qu'humaine et artificielle.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens