Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 13:07

 

PAS DE PLACE POUR L’ALÉATOIRE

 

 

220px-Laser optique

 

La poésie hébraïque marie-t-elle ici l'humain au cosmos.

Une calculabilité (Qbits) sans tenir compte de la miséricorde.

 le phénomène de superposition

 

 

220px-B Escorial 94v

 

Cantique comme un rêve.

Dans l'introduction au Cantique (Bible de Chouraqui), il est décrit deux plans de significations : celui de l'humain et celui de la création. « La poésie hébraïque marie-t-elle ici l'humain au cosmos ; elle voit le réel sous la forme d'un homme, et dans cet homme la totalité de l'univers ». Ceci n'est pas étranger à l'Éros, ce qui peut surprendre dans un livre biblique.

 

imagesCAWFRIOY

 

Thèse de Church et calcul quantique

Les différents modèles de calcul, purement mathématiques, élaborés pour modéliser la calculabilité sont a priori indépendants de la physique, et des processus physiques. Aussi, il n'est pas évident a priori que la version « physique » de la thèse de Church soit vérifiée avec des modèles abstraits. De plus, le modèle le plus proche d'un mécanisme physique (les machines de Turing) contient des hypothèses implicites qui sont inspirées par la physique classique (comme un bit ne peut être que '0' ou bien '1').

En 1982, le physicien Richard Feynman s'est posé la question de savoir si les modèles de calcul pouvaient calculer l'évolution de processus quantiques. Il est parvenu à démontrer que cela était possible, mais de manière inefficace, inapplicable en pratique. Or, la nature est visiblement capable de « calculer » cette évolution de manière efficace. La question se pose donc inévitablement de savoir si les processus quantiques sont en relation avec une autre forme de calculabilité et s'ils remettent en cause la forme physique de la thèse de Church.

Pour explorer cette question, il est nécessaire d'élaborer un modèle de calcul prenant en compte les particularités de la mécanique quantique, et capable de calculer les processus quantiques efficacement. Muni de ce modèle mathématique, on peut alors étudier ses relations avec les modèles classiques de calcul, sur le plan de la calculabilité (ce que les modèles sont capables de calculer ou non), l'universalité (si une machine peut simuler toutes les autres efficacement), et de la complexité (dans quels ordres de temps et de mémoire les problèmes peuvent-ils être calculés).

 

220px-Sphere wireframe svg

 

Bits vs qubits

Les opérations ne sont plus appliquées à des bits, mais à des qubits. L'espace des états possibles n'est pas le même que dans le monde classique. Les deux qubits possibles sont |0} et |1}. Une différence majeure d'avec les bits, c'est qu'un qubit peut être dans les deux états en même temps : c'est le phénomène de superposition. En général, un qubit est

α|0} + β|1}

où . |α|² + |β|² = 1. Donc, à la mesure, on trouve |0} avec probabilité de |α|² et |1}, avec une probabilité de |β|². Surviennent ainsi les questions de mesure quantique, de distinction des états quantiques et de mesure projective.

Il y a plusieurs façons physiques de représenter un qubit. Parmi celles-ci :

  • spin d'électron
  • niveaux d'énergie dans un atome
  • polarisation d'un photon

220px-Communication shannon-weaver2 svg

 

Propriétés conjointes

Si on désire utiliser le parallélisme quantique pour calculer plus rapidement certaines propriétés conjointes entre m valeurs binaires, alors il a été démontré en 1991 par Richard Jozsa que seules 2²^m – 2^(m+1) propriétés parmi les 2²^m propriétés conjointes possibles étaient calculables de cette manière, alors qu'elles les sont toutes avec une machine de Turing.

 

imagesCAS811SH

 

CONSCIENCE

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, parmi les propriétés conjointes et probables; sont calculables (pas d’aléatoire) celles qui ne tiennent pas  compte de la MISÉRICORDE selon l’équation suivante :

 

 

2²^m – 2^(m+1)

 

 

 

Dr. Clovis Simard, phD

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article

commentaires

what causes snoring 16/05/2014 13:29

It was very much interesting to know about the thesis of church when it comes to the connection between life and science. The article discusses a lot of points on this topic. I appreciate the effort behind this article. Thanks a lot.

thomasson 14/04/2013 21:01

C'est un sujet difficile. La calculabilité aboutit à notre vision du monde qui est devenue plutôt mécaniste. Le cerveau humain va bientôt être fabrique (j'ai cru voir qu'il y avait des projets).
les nanotechnologies vont permetre d'aller très loin dans le possible. Mais aura-t-on épuisé la totalité co cosmos? A mon avis il va y avoir un hic. Le discursif et la toute puissance du visible et
du "matériel vont atteindre des limites. La superposition quantique, va apparaître dans notre monde (macroscopoque). Déjà certains effets quantiques se manifestent à notre échelle. Sera-ce la
revanche de l'esprit et du spirituel?

Présentation

  • : Le blog de fermaton.over-blog.com
  • Le blog de fermaton.over-blog.com
  • : Mon Blog, présente le développement mathématique de la conscience c'est-à-dire la présentation de la théorie du Fermaton.La liste des questions mathématiques les plus importantes pour le siècle à venir, le No-18 sur la liste de Smale est; Quelles sont les limites de l'intelligence tant qu'humaine et artificielle.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens