Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 12:28

  

 ET VOICI, IL VOUS PRÉCÈDE EN GALILÉE

 

 

220px-Galileo_arp_300pix.jpg

 

Galilaia a été trouvé dans 62 verset(s)dans la BIBLE.

 

 

 

Référence

|

Verset

 

Matthieu 2 : 22

 

Mais, ayant appris qu'Archélaüs régnait sur la Judée à la place d'Hérode, son père, il craignit de s'y rendre; et, divinement averti en songe, il se retira dans le territoire de la Galilée (Galilaia),

 

Matthieu 3 : 13

 

Alors Jésus vint de la Galilée (Galilaia) au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui.

       
 

Matthieu 4 : 12

 

Jésus, ayant appris que Jean avait été livré, se retira dans la Galilée (Galilaia).

       
 

Matthieu 4 : 15

 

Le peuple de Zabulon et de Nephthali, De la contrée voisine de la mer, du pays au delà du Jourdain, Et de la Galilée (Galilaia) des Gentils,

       
 

Matthieu 4 : 18

 

Comme il marchait le long de la mer de Galilée (Galilaia), il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs.

       
 

Matthieu 4 : 23

 

Jésus parcourait toute la Galilée (Galilaia), enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.

       
 

Matthieu 4 : 25

 

Une grande foule le suivit, de la Galilée (Galilaia), de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée, et d'au delà du Jourdain.

       
 

Matthieu 15 : 29

 

Jésus quitta ces lieux, et vint près de la mer de Galilée (Galilaia). Etant monté sur la montagne, il s'y assit.

       
 

Matthieu 17 : 22

 

Pendant qu'ils parcouraient la Galilée (Galilaia), Jésus leur dit : Le Fils de l'homme doit être livré entre les mains des hommes;

       
 

Matthieu 19 : 1

 

Lorsque Jésus eut achevé ces discours, il quitta la Galilée (Galilaia), et alla dans le territoire de la Judée, au delà du Jourdain.

       
 

Matthieu 21 : 11

 

La foule répondait : C'est Jésus, le prophète, de Nazareth en Galilée (Galilaia).

       
 

Matthieu 26 : 32

 

Mais, après que je serai ressuscité, je vous précèderai en Galilée (Galilaia).

       
 

Matthieu 27 : 55

 

Il y avait là plusieurs femmes qui regardaient de loin; qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée (Galilaia), pour le servir.

       
 

Matthieu 28 : 7

 

et allez promptement dire à ses disciples qu'il est ressuscité des morts. Et voici, il vous précède en Galilée (Galilaia): c'est là que vous le verrez. Voici, je vous l'ai dit.

       
 

Matthieu 28 : 10

 

Alors Jésus leur dit : Ne craignez pas; allez dire à mes frères de se rendre en Galilée (Galilaia): c'est là qu'ils me verront.

       

 

sun-interieurs

 

l'héliocentrisme et Galileo Galilei.

 

 

Galilée (en italien : Galileo Galilei), est un mathématicien, géomètre, physicien et astronome italien du XVIIe siècle, né à Pise le 15 février 1564 et mort à Arcetri, près de Florence, le 8 janvier 1642.

Parmi ses réalisations techniques, il a perfectionné la lunette astronomique, découverte hollandaise, pour procéder à des observations rapides et précoces qui ont bouleversé les fondements de la discipline astronomique. Cet homme de sciences s'est ainsi posé en défenseur de l'approche modélisatrice copernicienne de l'Univers, proposant d'adopter l'héliocentrisme et les mouvements satellitaires, et ses observations et généralisations se sont alors heurtées aux critiques des philosophes partisans d'Aristote, proposant un géocentrisme stable, une classification des corps et des êtres, un ordre immuable des éléments et une évolution réglée des substances, ainsi qu'aux théologiens jésuites de l'Église catholique romaine, soucieux alors de préserver les fondements de la transsubstantiation. Galilée qui ne disposait pas de preuves directes du mouvement terrestre a parfois oublié la prudence de ses protecteurs religieux.

 

 

Honey_comb.jpg

 

Un hexagone régulier

 

Un hexagone (du grec hexi = six et gonia = angle) est un polygone à six sommets et six côtés.

Un hexagone régulier est un hexagone dont les côtés ont tous la même longueur. Les angles internes d'un hexagone régulier sont tous de 120°.

Les hexagones réguliers peuvent se juxtaposer les uns les autres sans laisser aucune lacune, comme les carrés et les triangles équilatéraux, et sont ainsi utiles pour construire des pavages. Les cellules des rayons dans une ruche d'abeilles à miel sont hexagonales pour cette raison et parce que cette forme permet une utilisation efficace de l'espace et des matériaux de construction.

 

 

Hexagramme.gif

 

LA CONSCIENCE HUMAINE

 

Selon le FERMATON(la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, la SCIENCE MODERNE est née dans un CLOCHER(Clocher de Galilée) et dans la fameuse tour penchée de PISE(L’Isochronisme des oscillations pendulaires). L'Équation mathématique dérivée de la THÉORIE DES JEUX, permet de calculer ce moment magique de l’humanité. Il y a correspondance entre un HEXAGONE composé des six(6) DENSITÉS TEMPORELLES (ρmi) de la CONSCIENCE HUMAINE ; ce à partir du marqueur universel (M) et la NAISSANCE DE LA SCIENCE MODERNE(Tr) selon les équations mathématiques:

   

 

 f(M) = ρm6

 

ρm6= ρm5/Ln(ρm5)

ρm5= ρm4/Ln(ρm4)

ρm4= ρm3/Ln(ρm3)

ρm3= ρm2/Ln(ρm2)

ρm2= ρm1/Ln(ρm1)

 

ρm1=Tr/Ln(Tr)

 

 

 

 

Dr Clovis Simard ,phD

 

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 12:48

 

 Une symbolique en écho à l'Ancien testament comme au Nouveau(12/mars/2013).

 

332px-Apostle_Peter_on_St_Isaac_cathedral_-SPb-.jpg

 

Voici ce que nous lisons en Matthieu 16.18-19 :

« Et moi, je te dis (Jésus s'adresse à l'apôtre Pierre) que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »

 

mardi 12 mars pour élire le nouveau pape.

500px-Flag_of_the_Vatican_City_svg.png 

 

L'information a été dévoilée officiellement par le Vatican ce vendredi 8 mars, dans l'après-midi. Les cardinaux électeurs se réuniront dans la chapelle Sixtine à partir du mardi 12 mars pour élire le nouveau pape.

Le Conclave peut durer de quelques heures à plusieurs jours, selon le temps que mettront les cardinaux à élire le nouveau pape.

 

L'ouvrage Histoire de la papauté[1] expose que le diocèse de Rome fut l'un de ceux qui gardèrent le plus longtemps la direction collégiale.

Toutefois, dès le troisième successeur de saint Pierre, saint Clément de Rome, auteur de deux épîtres (l'une est certainement de lui, la seconde lui est attribuée), on voit le rôle majeur de l'évêque de Rome dans le gouvernement de l'Église.

80 papes ont été canonisés, 11 ont été béatifiés.

 

·        Si les premiers cas de changement de nom ont eu lieu pour éviter de porter le nom de dieux ou d'empereurs païens -le premier cas attesté est celui de Mercurius , en 533, qui a pris le nom de Jean II; et Octavien, en 955, est devenu pape sous le nom de Jean XII- la nouvelle dénomination a surtout un sens symbolique. Avec cette nouvelle mission, l'élu n'est plus le même homme qu'avant.

Son nom doit donc changer pour donner une importance nouvelle à son avènement, même si celui-ci n'est pas un sacrement comme l'ordination d'un prêtre ou la consécration d'un évêque. Une symbolique en écho à l'Ancien testament comme au Nouveau, où les changements de nom sont des signes de conversion et d'élection par Dieu: Avram devient Abraham, Jacob devient Israël, Simon devient Pierre et Saul devient Paul.

 

 

660px-FibonacciRabbit svg

 

 

Croissance d'une population  

 

La suite de Fibonacci est une suite d'entiers dans laquelle chaque terme est la somme des deux termes qui le précèdent. Elle commence généralement par les termes 0 et 1 (parfois 1 et 1) et ses premiers termes sont :

0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, etc. (suite A000045 de l'OEIS)

Elle doit son nom à Leonardo Fibonacci, dit Leonardo Pisano, un mathématicien italien du XIIIe siècle qui, dans un problème récréatif posé dans un de ses ouvrages, le Liber Abaci, décrit la croissance d'une population de lapins :

« Un homme met un couple de lapins dans un lieu isolé de tous les côtés par un mur. Combien de couples obtient-on en un an si chaque couple engendre tous les mois un nouveau couple à compter du troisième mois de son existence ? »

Cette suite est fortement liée au nombre d'or, φ (phi). Ce nombre intervient dans l'expression du terme général de la suite. Inversement, la suite de Fibonacci intervient dans l'écriture des réduites de l'expression de φ (phi) en fraction continue : les quotients de deux termes consécutifs de la suite de Fibonacci sont les meilleures approximations[1] du nombre d'or.

 

 

Escher-Sphere


Escher-Sphere

 

Hélices contrarotatives : la propulsion du futur

 

 

Dans les contextes environnemental et économique actuels, l’efficacité (en terme de consommation de carburant par ex.) et le cout des moteurs sont devenus deux points particulièrement critiques. Une réponse possible est le développement des propfans ou CROR pour Contra Rotating Open Rotor, qui consistent en deux hélices tournant en sens inverse.

Ces configurations représentent un réel défit pour l’aérodynamique, l'aéroacoustique et les charges en structure. En pratique, comme les deux hélices sont très proches l’une de l‘autre, les interactions rotor / rotor sont très fortes rendant ainsi les simulations instationnaires indispensables. De plus, en l’absence de carénage, le bruit constitue un problème majeur au voisinage des aéroports et pour le confort des passagers. Enfin, pour d'évidentes raisons de sécurité, l’étude des structures est un enjeu crucial.

Dans ce contexte, le CERFACS intervient dans l’étude numérique des Profans avec une méthodologie à plusieurs niveaux. L’approche basique du plan de mélange entre les deux hélices sera comparée avec une simulation complète instationnaire sur 360 degrés. En suite, ce calcul de référence sera comparé à un calcul réduit à un seul canal par roue pour lequel des conditions de déphasage spatio-temporel seront utilisées. Il est aussi prévu d'analyser ce problème avec une méthode de type harmonique. Les simulations aérodynamiques seront couplées avec une extrapolation de type Ffowcs-Williams  et Hawking pour prévoir le bruit généré.

 

 

it from bit 562

 

 

LA CONSCIENCE HUMAINE

 

Selon le FERMATON(la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D'ÉQUILIBRE D'EINSTEIN, l’évolution du nombre des PAPES dans le temps depuis SAINT PIERRE est représenté par une Hélice contrarotative(≈Escher-Sphere) constituée de la suite de FIBONACCI(Fn) et de la CONSCIENCE HUMAINE(ρm); pour la propulsion du futur. Elle

s'exprime mathématiquement selon le produit :

 

f(Fn).(ρm)

 

 

 

Dr Clovis Simard,phD

 

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 12:59

 

 

RÉVÉLATION ET FOI

ou

Agir et Foi.

 

 542814_443768622366271_1969457358_n.jpg 


La Révélation du SEIGNEUR à Abraham changea radicalement et positivement sa vie. Moïse était choisi par LE SEIGNEUR pour libérer le peuple d'Israël de la captivité en Egypte mais sans la Révélation du SEIGNEUR, tout ce qu'il posait comme acte était préjudiciable et mal placé dans la mesure ou la justice des hommes n'est pas celle de DIEU. Moïse ne connaissait ni le Plan de DIEU, ni la méthode.

Lorsque DIEU s'est révélé à Moïse dans le buisson ardent -Exode3v2-12- et lui a clairement indiqué quelle était sa mission, nous pouvons voir comment le SEIGNEUR a puissamment utilisé Moïse au point de faire sortir le peuple de l'Egypte après 400 ans d'esclavage en faisant voir Sa Gloire par des signes et des prodiges.

Paul avant appelé Saul persécutait l'Église du SEIGNEUR croyant ainsi servir DIEU -Actes 9v1-19- jusqu'au jour où il eut la Révélation du SEIGNEUR. Sa vie changea radicalement au point ou il écrivit majeure partie des enseignements du Nouveau Testament.

Tous les hommes qui ont reçu la Révélation de DIEU ont marqué spirituellement et positivement leurs générations. Lorsqu'un Homme reçoit la Révélation du SEIGNEUR, sa vie ne reste plus jamais la même. la Bible également nous dit que la terre soupire après la révélation des Fils de DIEU. En tant que chrétien, nous devons prier avec ferveur pour que DIEU se révèle à nous cela, afin que nous puissions connaitre clairement notre destinée et afin que nous soyons des bénédictions pour notre entourage et non plus des fardeaux pour nos leaders

Il ne s’agit pas seulement de dire que notre foi doit avoir des conséquences pratiques et conduire à l’agapè, voire à un christianisme social. Cela est certes de la plus haute importance. Mais prêcher ainsi que la foi doit se traduire en actes suppose que l’on s’adresse à des croyants, que l’on fait donc de la foi des auditeurs un préalable ou une donnée qui va de soi. Il s’agit aussi de leur dire l’inverse, à savoir que des actes peuvent conduire à la foi. Albert Schweitzer déclare ainsi de manière assez étonnante dans un sermon du 19 novembre 1905 à St Nicolas (Strasbourg) au sujet de Jésus, mais en s’adressant aussi aux incroyants et tenant compte du doute qui nous habite : « Si tu veux croire en lui, commence par faire quelque chose en son nom. Dans notre époque de doute, il n’y a pas d’autre voie pour arriver à lui. » (Vivre, Albin Michel). Schweitzer ne parle pas ici de la foi qui nous pousse à agir, mais d’une action qui nous oriente vers la foi. Il ne parle donc pas d’une foi ou d’une mystique couronnée par une éthique, mais bien d’une éthique s’épanouissant et s’accomplissant dans une mystique, selon des termes qui lui sont chers. Il utilise dans son livre intitulé Les grands penseurs de l’Inde l’expression combien significative de « la mystique née de l’éthique ». La foi n’est pas ici première ; elle est un aboutissement. Dans une lettre du 25 septembre 1903, il écrit à celle qui deviendra sa femme ces mots dont l’ordre peut surprendre : « Je crois, parce que j’agis. » (Albert Schweitzer et Hélène Bresslau, correspondance 1901-1905). Il ne dit pas en effet, ce qui nous paraîtrait pourtant tout à fait logique : « J’agis, parce que je crois. » Pour lui, c’est l’action, dans la foulée et les pas de Jésus, qui peut nous entraîner à la foi ; l’action est déjà, à la suite de Jésus, par son risque, sa liberté, sa décision, sa détermination et sa volonté, un courage d’être, pour reprendre les mots que Paul Tillich utilise pour désigner le croire.

J’aimerais citer, pour conclure, cette affirmation lumineuse de la première Épître de Jean : « Quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. » (4,7) Ce « quiconque », qui revient d’ailleurs 14 fois dans cette Épître, est capital. L’auteur ne dit pas tout croyant ou tout chrétien, mais en dépassant les cadres de la foi, du christianisme et des religions, il dit nettement « quiconque ». Surtout, il ne déclare pas que celui qui est enfant de Dieu et le connaît va aimer, mais bien l’inverse, à savoir que tout être aimant connaît Dieu. On passe bien ici de l’éthique (aimer) à la mystique (connaître Dieu). Dans une telle perspective, c’est l’agapè qui a une dimension divine et nous fait entrer en communion avec l’Éternel. Quel universalisme ! Ne sommes-nous pas là au cœur d’une action où la charité est déjà le chemin, voire l’être même, de la foi ?

Ayant reçu l’Esprit de Dieu, ceux-ci ont pu connaître «les choses qui nous ont été librement données par Dieu» ; puis, divinement inspirés, ils ont pu en parler, non point en paroles enseignées de sagesse humaine, mais en paroles enseignées de l’Esprit (v.13). Non seulement les pensées générales révélées par Dieu ont été exprimées, mais même les paroles pour les transmettre ont été enseignées de l’Esprit. Les choses spirituelles ont été communiquées «à des hommes spirituels» et non à «l’homme animal (qui) ne reçoit pas les choses qui sont de l’Esprit de Dieu» (v. 13-14). Celui qui est spirituel discerne toutes choses ; «nous, nous avons la pensée de Christ» (v. 16).

 

100surjection 

 

Bijection

En mathématiques, une bijection est une application bijective. Une application est bijective si et seulement si tout élément de son ensemble d'arrivée a un et un seul antécédent, c'est-à-dire est image d'exactement un élément de son ensemble de départ, ou encore si elle est injective et surjective.

Une fonction fX → Y est dite bijective ou est une bijection si pour tout y dans l’ensemble d'arrivée Y il existe un et un seul x dans l’ensemble de définition X tel que f(x) = y. On dit encore dans ce cas que tout élément y de Y admet un unique antécédent x (par f).

De manière équivalente, une bijection (Une fonction f: X → Y est dite bijective ou est une bijection si pour tout y dans l’ensemble d'arrivée Y il existe un et un seul x dans l’ensemble de définition X tel que f(x) = y. On dit encore dans...) est une fonction qui est à la fois injective et surjective. Les bijections sont aussi appelées des applications biunivoques. Cantor a le premier démontré que, s'il existe une injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) de X vers Y et une injection de Y vers X, alors il existe une bijection entre les deux ensembles (voir Théorème (Un théorème est une proposition qui peut être mathématiquement démontrée, c'est-à-dire une assertion qui peut être établie comme vraie au travers d'un raisonnement logique construit à partir...) de Cantor-Bernstein).

Lorsque X et Y sont tous les deux égaux à la droite réelle , une fonction bijective a un graphe (Le mot graphe possède plusieurs significations. Il est notamment employé :) qui intersecte toute droite horizontale en exactement un point (Graphie).

Si X et Y sont des ensembles finis, alors il existe une bijection entre les deux ensembles X et Y ssi X et Y ont le même nombre (Un nombre est un concept caractérisant une unité, une collection d'unités ou une fraction d'unité.) d’éléments. La généralisation de cela aux ensembles infinis mène au concept de cardinal d’un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble, désigne intuitivement une collection d’objets (que l'on appelle éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme l'énonçait, le créateur...), une façon de distinguer les différentes tailles d’ensembles infinis.

 

  heisrisen.jpg

TRIJECTION

 

What I understand is that there is a trijection between sets A, B and
C so that we can form triples (a_i, b_i, c_i) over some index range. That
is nothing more, nor less, than bijections between A and B, A and C and
B and C.

  imagesCANYX6SE

 

Cardinaux

 

En linguistique, les nombres entiers naturels zéro, un, deux, trois, etc. s'appellent des adjectifs numéraux cardinaux. En mathématiques, un nombre cardinal est une extension de cette notion pour dénombrer les ensembles, y compris des ensembles infinis.

Nous allons utiliser la notion de bijection pour définir le cardinal d'un ensemble fini. Intuitivement, deux ensembles ont le même nombre d'éléments si et seulement si on peut définir une bijection entre ces ensembles. Les définitions qui suivent formalisent cette intuition.

Définition 5   Soient et des ensembles. On dit que et ont le même cardinal s'il existe une bijection de sur .

Soient un ensemble et un entier. On dit que est de cardinal si et ont le même cardinal.

Soit un ensemble. On dit que est fini s'il existe un entier tel que soit de cardinal .

 

 381582

 

Théorème

 

 

En mathématiques, un isomorphisme entre deux ensembles structurés est une application bijective qui préserve la structure et dont la réciproque préserve aussi la structure[1]. Plus généralement en théorie des catégories, un isomorphisme entre deux objets est un morphisme admettant un « morphisme inverse » .

D'autres termes peuvent être utilisés pour désigner un isomorphisme en spécifiant la structure, comme l'homéomorphisme entre espaces topologiques ou le difféomorphisme entre variétés.

Deux objets sont dits isomorphes s'il existe un isomorphisme de l'un vers l'autre. Dans certains contextes, un isomorphisme d'un objet sur lui-même est appelé un automorphisme.


Soient G un groupe et N et M deux sous-groupes normaux de G tels que M soit inclus dans N . Alors N/M est un sous-groupe normal de G/M et on a l'isomorphisme suivant :

 

(G/M)/(N/M) = G/N.

 

conscience

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, RÉVÉLATION(R) et FOI(F)  OU AGIR(A) s’exprime mathématiquement selon le THÉORÈME D’ISOMORPHISME avec l’équation suivante :

 

(F/A)/(R/A) = F/R. 

 

RÉVÉLATION ET FOI : LA SAGESSE DIVINE !

UNE FOI QUI VIENT DE L'ÉCOUTE DE DIEU(Deutéronome-6).

 

Formule du trinôme de Newton

  Point&string

En mathématiques, la formule du trinôme de Newton ou plus simplement la formule du trinôme est une relation donnant le développement d'une puissance d'une somme de trois termes en monômes. Pour tous nombres réels ou complexes a, b et c, et pour tout entier naturel n, la formule s'écrit

 

(a+b+c)^n

 

Dr. Clovis Simard, phD

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 12:30

 

TOUT EST INTERCONNECTÉ

 

  180px-TissotBeatitudes.jpg

 

« béni » ou « heureux »

Les Béatitudes (du latin beatitudo, le bonheur) sont le nom donné à une partie du Sermon sur la montagne rapporté dans l'Évangile selon Matthieu (5, 3-12) et à une partie du Sermon dans la plaine de l'Évangile selon Luc (6, 20-23). Elles sont au nombre de huit dans l'Évangile selon Matthieu et de quatre dans l'Évangile selon Luc où elles sont suivies par quatre malheurs. Les Béatitudes présentent un idéal chrétien tel qu'enseigné par Jésus fondé sur l'Amour, l'humilité, la clémence et la compassion.

Jésus décrit les vertus des habitants du Royaume des Cieux, et montre comment chacune d’elles sera bénie. Les Béatitudes ne décrivent guère d'individus isolés, mais plutôt les caractéristiques de ceux que l'on considère comme bénis par Dieu. Chacune des personnes bénies n'est pas généralement considérée comme telle selon les critères du monde mais, à le voir avec une perspective céleste, elle est véritablement bénie. Le mot traditionnellement traduit en français par « béni » ou « heureux » est dans l'original grec « μακαριος » dont une traduction pleinement littérale serait : « qui possède une joie intérieure incapable d’être affectée par les circonstances qui l’entourent. » Chacune des Béatitudes présente une situation dans laquelle la personne décrite ne serait pas considérée par le monde comme « bénie », et pourtant Jésus déclare qu’elle est vraiment bénie et d’une bénédiction qui durera plus longtemps que toute bénédiction que le monde est capable de lui offrir.

Ces versets sont cités de bonne heure dans la Liturgie Divine de saint Jean Chrysostome, liturgie qui continue à être la plus souvent employée dans l'Église orthodoxe. Des expressions semblables sont aussi enregistrées dans quelques manuscrits de la mer Morte et on en trouve dans des sources juives d’avant l'ère chrétienne.

 

multivers-ao

 

Incertitude et incomplétude ne sont pas liés ?

 

Juste pour en remettre une couche; le théorème d'incomplétude et celui d'incertitude n'ont rien à voire.
Ils concernent des domaines fondamentalements différents, à savoir la logique et la physique quantique.

Pour le théorème d'incomplétude, formulé au départ par Gödel, il affirme que dans toute théorie "un peu évoluée" (il convient de bien définir les conditions d'application du théorème) il existe des énoncés indécidables, c'est-à-dire qu'on ne peut ni les prouver, ni les réfuter.
Une des conditions pour que le théorème s'applique est que la théorie soit cohérente (elle ne permet de démontrer que des choses vraies), et encore plus fort le théorème affirme même que la cohérence d'une telle théorie est indécidable.
Ce théorème a bouleversé la vision des mathématiques puisqu'il s'applique entre autre au système d'axiomatisation de Zermelo-Fraenkel qui est la base des mathématiques.
Bref, Gödel a balayé les certitudes (c'est peut être un lien finalement?!?) en mathématique.

Quant au principe d'incertitude, il apparait comme une conséquence de la formalisation de la mécanique quantique (bien qu'il soit parfois présenté comme un axiome). On dit souvent que ce principe implique que l'on ne peut jamais connaitre simultanément la vitesse et la position d'un objet, ce qui selon moi est un peu trompeur. Je ne suis pas sûr qu'il soit encore pertinent de parler de position et de vitesse quand "l'objet" est une fonction d'onde.
Plus précisemment on peut démontrer le principe d'incertitude grâce au théorème de Cauchy-Schwartz (ce qui achève de montrer qu'incertitude et incomplétude ne sont pas liés, en fait l'incomplétude dit que dans le système mathématique qui sert a démontrer Cauchy-Schwartz et à faire de la mécanique quantique certaine proposition sont indécidables, mais le principe d'incertitude lui est bien démontrable).

 

images-copie-3.jpg

 

La classification logique des mathématiques appliquées

 

 

Pour une étude probabiliste, on considère que la probabilité d'obtenir pile est 1/2. Puis on étudie une loi de probabilité ou la valeur d'une probabilité à partir du jeu aléatoire. Par exemple : Lorsque l'on réalise une infinité de lancers de pile ou face, quelle est la probabilité d'obtenir uniquement le résultat pile? (voir cette section)

Dans ce cas, on connait déjà la loi de probabilité associée au jeu de pile ou face. Par la loi du zéro un de Kolmogorov on sait que cette probabilité vaut soit 0 soit 1. Elle vaut donc 0 puisque son complémentaire (obtenir au moins une fois face) est de probabilité positive.

Autre question probabiliste : Si N désigne le numéro du premier lancer auquel apparait pile pour la première fois, quelle est la loi de N?

Connaissant l'indépendance des lancers et la probabilité d'obtenir pile (1/2), on déduit que cette loi est une loi géométrique. C'est-à-dire que la probabilité que N soit k est (1/2 pour N=1, 1/4 pour N=2, 1/8 pour N=3, etc) .

 

Les mathématiques appliquées sont une branche des mathématiques qui s'intéresse à l'application du savoir mathématique aux autres domaines. L'analyse numérique, les mathématiques de l'ingénierie ; l'optimisation linéaire, la programmation dynamique, l'optimisation et la recherche opérationnelle ; les bio-mathématiques, la bio-informatique, la théorie de l'information, la théorie des jeux ; les probabilités et les statistiques ; les mathématiques financières et l'actuariat ; la cryptographie et, jusqu'à un certain point, la combinatoire et la géométrie finie ; la théorie des graphes telle qu'appliquée à l'analyse de réseaux, ainsi qu'une bonne partie de ce qu'on appelle l'informatique sont autant de domaines d'application des mathématiques.

La classification logique des mathématiques appliquées repose davantage sur la sociologie des professionnels qui se servent des mathématiques que sur la question d'en déterminer la nature exacte. Habituellement, les méthodes mathématiques sont appliquées au domaine d'un problème particulier à l'aide d'un modèle mathématique.

Les mathématiques de l'ingénierie s'attachent à décrire des processus physiques, de sorte qu'elles se distinguent rarement de la physique théorique. Parmi les principales subdivisions de celles-ci, on peut mentionner :

  graph-theory.jpg

 

La théorie des graphes est une théorie informatique et mathématique. Les algorithmes élaborés pour résoudre des problèmes concernant les objets de cette théorie ont de nombreuses applications dans tous les domaines liés à la notion de réseau (réseau social, réseau informatique, télécommunications, etc.) et dans bien d'autres domaines (par exemple génétique) tant le concept de graphe, à peu près équivalent à celui de relation binaire (à ne pas confondre donc avec graphe d'une fonction), est général. De grands théorèmes difficiles, comme le théorème des quatre couleurs et le théorème des graphes parfaits, ont contribué à asseoir cette matière auprès des mathématiciens, et les questions qu'elle laisse ouvertes, comme la conjecture d'Hadwiger, en font une branche vivace des mathématiques discrètes.

 

Un graphe est un ensemble de points, dont certaines paires sont directement reliées par un (ou plusieurs) lien(s).

  400px-7_bridges_svg.png

Un graphe est un ensemble de points, dont certaines paires sont directement reliées par un (ou plusieurs) lien(s). Ces liens peuvent être orientés, c'est-à-dire qu'un lien entre deux points et relie soit vers , soit vers  : dans ce cas, le graphe est dit orienté. Sinon, les liens sont symétriques, et le graphe est non orienté.

Dans la littérature récente de la théorie des graphes, les points sont appelés les sommets (en référence aux polyèdres) ou les nœuds (en références à la loi des nœuds). Les liens sont appelés arêtes dans les graphes non orientés et arcs dans un graphe orienté.

L'ensemble des sommets est le plus souvent noté , tandis que désigne l'ensemble des arêtes. Dans le cas général, un graphe peut avoir des arêtes multiples, c'est-à-dire que plusieurs arêtes différentes relient la même paire de points. De plus, un lien peut être une boucle, c'est-à-dire ne relier qu'un point à lui-même. Un graphe est simple s'il n'a ni liens multiples ni boucles, il peut alors être défini simplement par un couple , où est un ensemble de paires d'éléments de . Dans le cas d'un graphe simple orienté, est un ensemble de couples d'éléments de . Notons qu'un graphe sans arête multiple peut être représenté par une relation binaire, qui est symétrique si le graphe est non orienté.

Pour définir un graphe général, il faut une fonction d'incidence qui associe à chaque arête une paire de sommets (ou un couple en cas orienté). Ainsi, un graphe est un triplet avec . Toutefois l'usage veut que l'on note simplement , sachant que ce n'est parfaitement rigoureux que pour les graphes simples.

 

 

  nombre de chaitin 1220789055

LA CONSCIENCE HUMAINE

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, il existe au maximum n! graphes qui peuvent se regrouper dans une même classe d'équivalence - mais cependant qu'il n'en existe pas une seule sans que cela en donne le nombre. En conséquence, il existe au minimum le rapport du nombre total de n sommets sur le cardinal majoré de la plus grande classe d'équivalence possible, tel que:

 

Ln N > n(n-1)/2 – n.Ln(n)

 

 

 

Dr Clovis Simard,phD

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 12:48

 

IL TE MANQUE UNE CHOSE

 

  jeunehommeriche.jpg

 

Je vais donc choisir un texte tiré du chapitre 10 de l'évangile de Marc, où il est justement question d'un jeune homme :

"Comme Jésus se mettait en chemin, un jeune homme accourut, et, se jetant devant lui à genoux, il dit : "Bon maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?" Jésus lui dit : Tu connais les commandements : Tu ne commettras pas d'adultère ; tu ne tueras pas ; tu ne déroberas pas ; tu ne diras pas de faux témoignages ; tu ne feras tort à personne ; honore ton père et ta mère. Il lui répondit : Maître, j'ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse. Jésus, l'ayant regardé, l'aima, et il lui dit : Il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; Puis viens et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, ce jeune homme s'en alla tout triste ; car il avait de grands biens.

 

495316ea9c6a380a35f7a9ca9803b104.gif

 

 

Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : Qu'il sera difficile à ceux qui ont des richesses, d'entrer dans le royaume de Dieu ! Les disciples furent étonnés de ce que Jésus parlait ainsi. Et, reprenant, il leur dit : Mes enfants, qu'il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses, d'entrer dans le royaume de Dieu. Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille, qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. Les disciples furent encore plus étonnés, et ils se dirent les uns aux autres : Et qui peut donc être sauvé ? Jésus les regarda et dit : Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu, car tout est possible à Dieu".

 

Un autre éléments en faveur de la plénitude du Livre Sacré est qu’il est composé de 70 livres, chiffre qui n’est pas sans signification dans le dessein divin relatif à l’homme (voir Les nombres bibliques ont­ils une signification?).

Un dernier élément parmi d'autres, est que le récit de la Genèse fait référence à un secret. Des fractions de celui-ci furent partiellement révélées  au cours des époques, pour être pleinement dévoilées lors de la venue de Jésus-Christ. Puis Michel l'archange (Jésus ressuscité) a été envoyé vers l'apôtre et prophète Jean, afin que celui-ci écrive la partie finale de la prophétie divine relative au gouvernement céleste. Puisque l'apôtre est le dernier rédacteur inspiré, il semble raisonnable de penser que si quelque chose manquait, Dieu aurait fait en sorte de lui communiquer ce qui était nécessaire à notre instruction. Or, les preuves à notre disposition mettent en valeur que le canon des Écritures grecques fut élaboré peu de temps après la mort de l'apôtre Jean. C'est principalement environ un siècle après la mort du dernier apôtre, dans une apostasie bien avancée, que des "chrétiens" de cette époque ont commencé à accorder un certain crédit à des fables qui furent mises par écrit. Ce fut un des facteurs déclenchant de l'idée d'une révélation partielle du dessein divin, qu'il fallait compléter par d'autres ouvrages.  Jérôme fera d'ailleurs référence à certains de ces livres apocryphes, que quelques "chrétiens" souhaitaient incorporer au canon biblique, les comparant à de la boue tellement ils étaient empreints de superstitions.

Ainsi les chrétiens peuvent avoir confiance en la Bible telle qu'elle existe. Il est inconcevable que le Dieu tout-puissant qui a inspiré des hommes pour qu'ils rédigent les saintes Écritures, ait été incapable de préserver celles-ci intégralement (II Pierre 1: 20,21). Il est certain qu'il était à même de le faire malgré les tentatives pour les détruire aussi bien de nos jours qu'autrefois. A propos d'une de ces tentatives, voici ce qu'écrivit Eusèbe: "C'était pendant la dix-neuvième année du règne de Dioclétien, au mois de dystrus, appelé mars par les Romains. La fête de la passion de notre Sauveur était proche quand l'édit impérial fut publié partout. Il ordonna de détruire complètement les églises et de brûler les Ecritures sacrées." Malgré ces attaques, Yahwah a prouvé qu'il était capable de préserver sa Parole inspirée

 

La vie incomplète - d'être entièrement satisfait avec elle

 

img44.gif 

Que cela nous plaise ou non, nous devons accepter une vérité parfaite dans cette vie, il vient, perdure et se termine incomplète. Bien sûr, nous n'aimons pas cela - la vie devrait être, après tout, parfait.

J'écris souvent et je suis gauche sentant qu'il est incomplet. Je dois accepter mon mieux. C'est tant pis si je n'aime pas. «Bikkies difficiles, ma femme dirais. C'est juste une réalité. Qui a vraiment le dernier mot?

Notre vie travaille à la fin restera incomplète, tout comme nos semaines complètes restent incomplètes - l'reportés tâches, les rencontres que nous avons manqués, le temps nous avons perdu, les pensées qui ont été interrompues et les lieux que nous n'avons pas vu ... les gens nous n'aimions pas.

Ce n'est pas destiné à nous déprimer, c'est juste une réalité firme a conçu pour nous d'accepter avant que nous puis hiérarchiser autour de cette éternelle - de ce monde-- contrainte.

Nous sommes facilement pris des caprices de la fantaisie dans cette vie - que nous le contrôler. Nos instincts mêmes accordent à nos pensées, à cette fin et nous sommes encore plus confus quant à la «pourquoi l'écart? Nous espérons que les mauvaises choses souvent parce que nous ne contestons pas.  

Peut-être inspiré par des Backstreet Boys chanson classique au même titre, nous nous asseyons et se grattent la tête se demandant pourquoi «la» vie a un sens absolument si peu à tout. Et encore il fait beaucoup de sens que si nous assistons à sa vérité - en un sens, en respectant la nature de la vie et de ne pas regimber contre les aiguillons.

Nous sommes tous dans une vie tout à fait incomplète et notre test est ce que nous faisons avec cette réalité. Que faire maintenant pourra nous séparer de la personne suivante dans la façon dont nous choisissons de vivre nos vies?

Incomplète, toujours, et pourtant heureux et content avec ce que beaucoup - c'est ce que cela signifie d'aborder la vieillesse sans aucun problème non rapprochés. Notre tâche (si l'on doit choisir de l'accepter!) Est de devenir «riche» dans la sagesse de la vieillesse, bien avant ce moment-là se lève même.

Accepter, puis célébrer, votre incomplétude.

 

  godel.png

Le premier théorème d'incomplétude peut être énoncé de la façon encore un peu approximative suivante (les termes techniques sont expliqués dans le paragraphe suivant).

Dans n'importe quelle théorie récursivement axiomatisable, cohérente et capable de « formaliser l'arithmétique », on peut construire un énoncé arithmétique qui ne peut être ni prouvé ni réfuté dans cette théorie.

De tels énoncés sont dits indécidables dans cette théorie. On dit également indépendants de la théorie.

Toujours dans l'article de 1931, Gödel en déduit le second théorème d'incomplétude :

Si T est une théorie cohérente qui satisfait des hypothèses analogues, la cohérence de T, qui peut s'exprimer dans la théorie T, n'est pas démontrable dans T.

Ces deux théorèmes ont été démontrés pour l'arithmétique de Peano et donc pour les théories plus fortes que celle-ci, en particulier les théories destinées à fonder les mathématiques, telles que la théorie des ensembles ou les Principia Mathematica.

  fmiccake.gif

 

L’idée conceptuelle géniale, c’est celle de la réflexion arithmétique des propositions méta-arithmétiques. Qu’est-ce que ça veut dire ? Si je dit « 2 + 2 = 4 », je fait un énoncé arithmétique. Si je dis « 2 + 2 = 4 est démontrable à partir des axiomes de Peano », je fais un énoncé « méta-arithmétique ». L’idée géniale de Gödel, c’est d’arriver à lier les deux. En gros il a montré que :

Pour tout énoncé E, il existe un autre énoncé S(E) tel que : E est démontrable si est seulement si S(E) est vrai.

Ce travail se fait au moyen d’une méthode de codage qui permet de transformer tout énoncé en un nombre entier et toute démonstration en une suite de nombres entiers. La démontrabilité de E se traduit donc comme une propriété arithmétique sur des suites de nombres, c’est l’énoncé S(E). Ensuite l’astuce diabolique, c’est ensuite de trouver UN énoncé particulier, noté G, tel que « S(G) = non-G ». En appliquant le résultat précédent pour cet énoncé particulier G, on obtient alors l’affirmation

G est démontrable si est seulement si G est faux.

Donc soit G est vrai et il est donc indémontrable (et on a l’incomplétude), soit il est faux et démontrable (et on a l’inconsistance). Une fois de plus, si vous vous intéressez aux détails de cette démonstration, il faut creuser un peu plus et il y a plusieurs endroits où c’est décrit (par exemple ici).

 

 

200px-Pmdsgdbhxdfgb2

 

Les Principia englobent la théorie des ensembles, avec les nombres cardinaux les nombres ordinaux, ainsi que les nombres réels. Des théorèmes plus avancés de l'analyse réelle n'ont pas été inclus. Un quatrième volume était intialement prévu, mais n'a jamais été réalisé[1]. Ils utilisent une notation logique développée par Peano, bien qu'il ait été réadapté, dans l'optique de rendre le contenu du livre plus clair, et plus concis[2].

Il existe une édition résumée[3] à mi-chemin entre l'œuvre complète et le livre moins technique de 1919 de Russell[4][5][6], Introduction à la philosophie mathématique

 

nombre de chaitin 1220789055

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, the square root of two(√2) can be approximated to any desired degree of accuracy by one of many algorithms. Newton's iteration, for example, uses the formula

 

Xk+1 = ½(xk +2/xk)

 

 

According to our definition above, Omega is irreducible, or algorithmically random.

       

 

Un raisonnement similaire démontre qu'aucun programme de taille sensiblement inférieure à N bits ne peut résoudre le problème de l'arrêt pour tous les programmes dont la taille est inférieure à N bits[3]. Ce qui signifie que même si HALT pouvait exister, sa taille croitrait vers l'infini à mesure que la taille des programmes qu'il devrait tester croitrait aussi vers l'infini.

 

 

 

Dr Clovis Simard,phD

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 13:08

 

TOUT SE CONTIENT

 

607px-Black_Square-copie-1.jpg 

 

"A qui irions-nous, tu as les paroles de la vie éternelle"


Ainsi répondait Simon-Pierre à la question de Jésus : " Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? " (Jean 6:67-68).

En effet plusieurs disciples venaient d'abandonner Jésus parce qu'ils ne comprenaient pas son enseignement (v. 60 et 66). La Bible est souvent difficile à comprendre. Nous pourrions être tentés d'abandonner sa lecture et nous priver ainsi de l'enseignement de Jésus.

Or, reconnaissons-le, en dehors de son message il n'y a pas de véritable espoir, en tout cas pas de certitude. Seul Jésus porte en lui cette vie éternelle dont il nous parle si souvent.
Ainsi nous disons comme Pierre " A qui irions-nous ? ". Ce qui veut dire : qui donc nous conduira à la vie éternelle si ce n'est toi ? Nous choisissons donc de rester en contact avec Jésus en méditant sa Parole. Et, ensemble, au fil du temps, nous découvrons de plus en plus que la Bible est une lumière pour nous conduire au milieu d'un monde qui oublie Dieu.

La vérité de la Bible - La passion des écrivains anciens
Quand nous parlons de la vérité biblique, de nombreux critiques argumentent que l’église primitive a délibérément altéré le texte biblique pour que ce cela corresponde à son propre dessein. Concernant cet argument, posez-vous vous même cette question : Est-ce qu’un groupe d’hommes qui étaient prêts à souffrir de terribles persécutions et de mourir d’une mort horrible pour défendre les Écritures pourraient être coupables de corrompre ces mêmes Écritures ? C’est de la folie ! S’ils avaient corrompu les Écritures, ou avaient consciemment permis que celles-ci soient corrompues, cela voudrait dire qu’ils auraient souffert ou seraient morts pour ce qu’ils savaient être un mensonge.

Personne ne souffre ou ne meurt pour un mensonge. Au contraire, les martyres du Nouveau Testament ont soit vu ce qu’ils affirmaient avoir vu, ou ils ne l’ont pas vu, clairement et simplement. Ou bien ils ont communiqué avec le Christ ressuscité ou bien ils ne l’ont pas fait. Ils savaient sans l’ombre d’un doute si leur témoignage était vrai ou faux. Néanmoins ces hommes demeurèrent fidèles à leur témoignage, même quand ils eurent à faire face à une mort brutale des mains de ceux qui les persécutaient, alors qu’il leur avait été donné toutes les occasions possibles de se rétracter, tout en sachant parfaitement si leur témoignage était vrai ou faux. Pourquoi tant d’hommes seraient-ils prêts à mourir pour un mensonge. Ils n’avaient rien à gagner s’ils mentaient, mais ils avaient tout à perdre s’ils disaient la vérité.

 

 

591px-Theo_van_Doesburg_Counter-CompositionV_-1924-.jpg 

 

 

TOUT SE CONTIENT EN ART

 

Michel Seuphor donne une définition de l'art abstrait assez prudente[5], citée dans l'introduction du chapitre « Origines du développement de l'art abstrait » de Michel Ragon :

« J'appelle art abstrait tout art qui ne contient aucun rappel, aucune évocation de la réalité observée, que cette réalité soit, ou ne soit pas le point de départ de l'artiste[6]. »

 

 

  adn (1)

 

L'ADN CONTIENT TOUT

 

  • ADN signifie "acide désoxyribonucléique". L'ADN est situé dans le noyau des cellules. C'est la molécule de l'HÉRÉDITÉ. Elle contient toutes les informations nécessaires à la vie de tout organisme: humain, animal, bactérie, virus, ...
  • 800px-OmegaChaitin.png 

TOUT SE CONTIENT EN MATHÉMATIQUES

 

Un groupe est dit isomorphe à un groupe si et seulement il existe un isomorphisme de groupe de sur .

Remarque: La relation "être isomorphisme à" est une relation d'équivalence sur tout ensemble de groupes (mais il n'existe pas d'ensemble de tous les groupes).

 

A un isomorphisme près: deux groupes sont égaux à un isomorphisme près s'il existe un isomorphisme de l'un dans l'autre. (La relation "être isomorphe à" est une relation d'équivalence qui permet de quotienter l'ensemble des groupes.)

Soit
un groupe dont le cardinal est un nombre premier . D'après le théorème de Lagrange, si est un élément de , alors l'ordre de dans divise et n'est pas 1, donc tout élément différent du neutre est d'ordre . Donc est cyclique.

Tous les groupes cycliques d'ordre
sont isomorphes (si et sont générateurs respectivement de et , alors on peut vérifier que est un isomorphisme).

Moralité: si
, alors est cyclique et isomor

 

 

poukb.jpg 

 

 

Définition de la probabilité d'arrêt

 

Soit le domaine d'une machine de Turing universelle , c'est-à-dire l'ensemble des programmes auto-délimités pouvant être exécutés par U qui s'arrêtent.

Ce nombre est un nombre réel, compris entre 0 et 1, représentant la probabilité d'arrêt d'un programme dont les bits sont tirés aléatoirement, un par un, jusqu'à obtenir la séquence de bits définissant la limite du programme.

 

mandel10-copie-1.gif

 

LA CONSCIENCE

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, le bon côté de la sphère minimale à des propriétés mathématiques qui permettent de passer d’un plan(S) à un espace tri dimensionnel (V), ce indépendamment de la basse de calcul (2,e,10) : pour la seule solution possible. La sphère minimale contient la DIMENSION FRACTALE(d) de L’UNIVERS selon l’équation suivante :

 

d = Ln(S)/Ln(π)

 

 

 

 

Dr Clovis Simard,phD

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 12:57

 

 UN SEUL EST LE BON !

 

  BD-jeune-homme-riche.jpg

 

Le jeune homme riche (Matthieu 19,16-30)

16 Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus: Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle? 17 Il lui répondit: Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels? lui dit-il. 18 Et Jésus répondit: Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; 19 honore ton père et ta mère; et: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 20 Le jeune homme lui dit: J’ai observé toutes ces choses; que me manque-t-il encore? 21 Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. 22 Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. 23 Jésus dit à ses disciples: Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. 24 Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. 25 Les disciples, ayant entendu cela, furent très étonnés, et dirent: Qui peut donc être sauvé? 26 Jésus les regarda, et leur dit: Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.

 

27 Pierre, prenant alors la parole, lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi; qu’en sera-t-il pour nous? 28 Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël. 29 Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, [ou sa femme], ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle. 30 Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.

 

  1925 K~1

 

Petit, je voulais être boulanger, puis facteur, puis berger. On m’a poussé à faire des études. On m’a expliqué que c’était le seul moyen de réussir ma vie, de gagner de l’argent, de m’épanouir dans un métier. J’ai enduré de longues heures, de longues années de cours. Je me suis ennuyé, ennuyé et encore ennuyé sur des dizaines, des centaines, de milliers de chaises.

Et maintenant que j’ai cinq années d’étude en poche, que je travaille - je suis ingénieur, je passe mes journées à concevoir des cuillères en plastique à moindre coût, pour environ 1700 euros par mois- je continue à m’ennuyer, et regrette profondément de n’avoir pas écouté le petit enfant qui voulait élever ses moutons en Ardèche.

 

EnneperSurface-copie-1.png 

 

Le quantificateur  n'existe pas!

 

Le quantificateur "il existe un unique" n'existe pas! Ce n'est qu'un raccourci utilisé par quelques mathématiciens pour écrire des formules plus courtes. Et il est impossible de faire une preuve avec ce genre de quantificateur. Même ceux qui utilisent cette notation ont laissé tomber l'espoir de donner des règles de transformation spécificités. Le seul moyen est de se ramener systématiquement au quantificateur existant pour lesquels il existe des règles de déduction. De plus il y a plein de façons de se ramener aux quantifications standards, dépendant du contexte et de l'utilité qu'on en a.

Par exemple peut être transformé en , on voit bien que la transformation n'est pas aussi simple que ça et qu'elle nécessite l'utilisation du quantificateur universel. On pourrait aussi le transformer en c'est plus simple mais encore faut-il avoir suffisamment de propriétés sur les cardinaux pour manipuler une telle expression.

 

Surface_de_Sherk1.png 

" Tout ce qui peut ne pas être faux est vrai ".

 

-> Théorème du Pipeau Relatif (du XVème siècle avant notre ère, énoncé par le chinois Ni Vuh ) :

" Tout ce qui peut ne pas être faux est vrai ".

( Nouvelle version, qui remplace le " Ouais, c'est possible " )


Par exemple, si l'on demande de prouver l'existence d'une fonction, et que l'on voit pertinemment que cette fonction est utilisée plus bas dans l'énoncé, on écrira : Selon l'énoncé, cette fonction existe. (Si cette fonction n'existait pas, on ne travaillerait pas dessus !)

Il en est de même pour justifier l'inversiblité d'une matrice dont le nombre de colonnes excède deux, pour montrer l'intégrabilité d'une fonction, ou pour répondre à toute question du type : " Montrer que : ... " .

De plus, si, lors d'un calcul, on trouve une valeur de Pi proche du chiffre vingt-huit, on admettra que celui-ci est équivalent à 3.14159 pour x tendant vers une valeur décrivant le corps des complexes.

 

 

jeune-riche-copie-1.jpg

 

 

théorème du bon ordre

 

En mathématiques, le théorème de Zermelo, appelé aussi théorème du bon ordre est un résultat de théorie des ensembles, démontré en 1904 par Ernst Zermelo qui affirme :

Théorème de Zermelo — Tout ensemble peut être muni d'une structure de bon ordre, c'est-à-dire d'un ordre tel que toute partie non vide admette un plus petit élément.

Ce théorème est équivalent à l'axiome du choix (et donc au lemme de Zorn).

Montrons par exemple qu'il implique l'axiome du choix. Soient un ensemble bien ordonné, et l'ensemble de ses parties. Alors, on définit une fonction de choix sur en associant à une partie non vide de , son plus petit élément (l'existence d'une telle fonction est un des énoncés possibles de l'axiome du choix).

On déduit assez simplement le théorème de Zermelo du lemme de Zorn. Soit un ensemble, soit l'ensemble des relations de bon ordre sur une partie de . lui même peut être muni d'un ordre partiel: on dit qu'un bon ordre est inférieur ou égal à un bon ordre si est un segment initial de . On vérifie ensuite que muni de cette relation est un ensemble inductif. L'ensemble vide est bien ordonné par la relation vide, donc est non vide. Une chaîne non vide de admet un majorant (qui est même une borne supérieure), qui est la relation dont le graphe est la réunion des graphes des ordres de la chaîne. On vérifie que cette relation est bien une relation de bon ordre (on exploite le fait que la chaîne est ordonnée par segment initial). Donc admet un élément maximal. Un tel élément maximal est alors un bon ordre sur tout (on pourrait sinon le prolonger en un bon ordre successeur, ce qui contredit la maximalité).

 

it from bit 562

 

sphère minimale

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, le bon côté de la sphère minimale à des propriétés mathématiques qui permettent de passer d’un plan(S) à un espace tri dimensionnel (V), ce indépendamment de la basse de calcul (2,e,10) : pour la seule solution possible. Pour tous les autres rayons il n’a pas de solution possible autre que le THÉORÈME DE HALES concernant la démonstration des EMPILEMENTS COMPACTS selon l’équation suivante :

 

π/√18 = (R.2^R)/e^R

 

 

 

 

Dr Clovis Simard,phD

 

 

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 13:10

 

       L’Attaque des places fortes

 

 

  300px-Durer_Revelation_Four_Riders.jpg

 

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (Bible)

 

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse sont des personnages célestes et mystérieux mentionnés dans le Nouveau Testament, au sixième chapitre du livre de l'Apocalypse. Il s'agit d'un remaniement de deux visions d'un prophète de l'Ancien Testament, Zacharie[1]. Leur chevauchée inaugure le commencement de la fin du monde, car ils apparaissent lorsque l'Agneau, figure de Jésus ressuscité, ouvre les quatre premiers sceaux.

Bien qu'ils paraissent se succéder dans le temps, le dernier verset paraît suggérer que leurs chevauchées sont simultanées :

« Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. »

Plusieurs interprétations de la signification symbolique des cavaliers ont été émises, à différentes époques

 

Duxford_UK_Feb2005_bouncingbomb.jpg 

 

16-05c.gif

 

 

Une bombe rebondissante est une variété de grenade sous-marine qui fut utilisée durant la Seconde Guerre mondiale. Son invention est attribuée à Barnes Wallis de la Vickers-Armstrongs, une entreprise basée dans le Surrey. Le modèle le plus connu est celui employé durant l'opération Chastise, un raid mené par les Dambusters (« casseurs de barrages ») qui s'attaquèrent aux retenues artificielles de la vallée de la Ruhr.

Barnes Wallis commença à réfléchir à ce type de bombe en 1941. Il savait que durant le XIXe siècle, la Royal Navy avait observé que les boulets de canon rebondissaient parfois sur l'eau, augmentant ainsi leur portée. Le phénomène était similaire à celui du ricochet d'une pierre sur l'eau. Cette particularité était utilisée par l'artillerie de défense des ports. Vauban l'avait mise au point pour l'attaque des places fortes.

En avril 1942, il rédigea un document nommé Spherical bomb - Surface torpedo (Bombe sphérique - Torpille de surface), omettant de divulguer un composant essentiel au bon fonctionnement du dispositif : la mise en rotation de la bombe avant le largage.

 

BRLER--1.JPG  

 

Structure discrète

En mathématiques et plus généralement dans le discours scientifique, une structure discrète est une structure formée de points épars, isolés les uns des autres[1]. Le concept s'oppose à celui de structure continue dans laquelle les points ne sont pas individualisés.

Le réseau formé des points du plan à coordonnées entières en est un exemple particulièrement typique.

Nous allons voir que le nombre de dispositions de n éléments discernables est égal à n !

Une disposition des objets d'un ensemble E de cardinal n, dans n cases avec un et un seul objet par case, ou un ordonnancement des éléments de E se représente par une bijection de {1, 2, …, n} dans E ou une permutation de E. Il est commode de représenter une telle bijection par un n-uplet (ou n-liste) d'éléments de E, (x1, x2, …, xn).

Théorème — Il y a n! permutations (sans répétition) de n éléments.

En effet, pour former un n-uplet d'éléments de E, nous devons choisir un élément de E pour la première place du n-uplet et il y a n possibilités, il y a n - 1 choix possibles d'un élément de E pour la deuxième place, n - 2 pour la troisième etc. Il n'y a plus qu'un seul choix d'élément pour la dernière place. Donc au total n × (n-1) × (n-2) × … × 2 × 1 permutations.

Cette propriété se démontre par récurrence sur n.

 

cannonballs

 

 

Empilement compact

L'empilement compact est la manière d'agencer des sphères dans l'espace afin d'avoir la plus grande densité de sphères, sans que celles-ci ne se recouvrent.

C'est un problème que l'on se pose en général en géométrie euclidienne dans l'espace à trois dimensions, mais on peut aussi le généraliser au plan euclidien (les « sphères » étant alors des cercles), dans un espace euclidien à dimensions ( ), avec des hypersphères, ou dans un espace non euclidien.

 

Dimensions plus élevées

Dans les espaces euclidiens de dimension supérieure à 3, le problème d'empilement compact se généralise aux hypersphères. Les densités des arrangements réguliers les plus compacts sont connues jusqu'en dimension 8 et pour la dimension 24 (voir l'article constante d'Hermite).

Asymptotiquement, la densité de l'arrangement le plus compact (régulier ou non) décroît exponentiellement en fonction de la dimension n. Il n'y a pas de raison de penser que les arrangements les plus denses soient réguliers en général.

 

EnneperSurface.png

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, la bombe est larguée à 452 mètres du barrage, à une hauteur minimale (empilement compact :π/√18) de 15(2x7.5) mètres sans que l’eau touche la queue de l’avion. La bombe fait neuf(9) bonds avant de toucher la cible. On peut déduire pour cette dynamique ; une sphère minimale de rayon de sept et 1/2(7.5) mètres.

Cette sphère minimale à des propriétés mathématiques qui permettent de passer d’un plan(S) à un espace tri dimensionnel (V), ce indépendamment de la basse de calcul (2,e,10) : pour la seule solution possible. Pour tous les autres rayons différents de sept et 1/2(7.5) mètres, cela n’est pas possible selon l’équation suivante :

 

Ln(S)/Ln(2) = Ln(V)/Ln(e)

 

 

 

Dr Clovis Simard,phD

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 13:10

  Turner----The-Fighting-Temeraire-Tugged-To-Her-Last-Berth--.jpg

 

 

LE TÉMÉRAIRE,TOUJOURS AUSSI FIER ET ÉLANCÉ.

 

460px-Turner_selfportrait.jpg
 

 


Les couleurs dans la Bible

 

Historiquement et archéologiquement, je ne vous apprendrais rien en vous disant que l'on imita très tôt les couleurs naturelles.

Esther 1:6  Des tentures blanches, vertes et bleues, étaient attachées par des cordons de byssus et de pourpre à des anneaux d’argent et à des colonnes de marbre. Des lits d’or et d’argent reposaient sur un pavé de porphyre, de marbre, de nacre et de pierres noires.

Diverses sortes d’argiles s’employaient en Babylonie pour fabriquer des  briques oranges, rouges et jaunes. Les briques bleues s’obtenaient par  vitrification. Les anciens Egyptiens tiraient des couleurs de différents  métaux et de certaines terres. 

Dans l'antiquité les couleurs servaient de symboles.
A Borsippa, en Babylonie, le  temple des 7 lumières avait 7 étages, chacun de la teinte correspondant à  l’astre dont il était le simulacre. De bas en haut il y avait le noir,  l’orange, le rouge sang, l’or, le jaune pâle, le bleu, et la couleur argent, représentant Saturne, Jupiter, Mars, le soleil,  Vénus, Mercure et la lune.

Les Hébreux teignaient diversement les  peaux

Exode 25:5  des peaux de béliers teintes en rouge et des peaux de dauphins; du bois d’acacia;

Ils tissaient et brodaient avec des fils de teintes variées.
Une teinture rouge violet, la pourpre, se tirait de la sécrétion d’un  mollusque marin à coquillage, le Murex trunculus, qu’on trouvait dans la  Méditerranée

Exode 27:16  Pour la porte du parvis il y aura un rideau de vingt coudées, bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors, en ouvrage de broderie, avec quatre colonnes et leurs quatre bases.


 (Judith 10.21)
 (1 Macc. 4.23; Act. 16.14).

 Le bleu s’extrayait d’un autre mollusque, le Helix ianthina; un insecte servait à fabriquer l’écarlate ou le cramoisi.

 Nombres 4:7  Ils étendront un drap bleu sur la table des pains de proposition, et ils mettront dessus les plats, les coupes, les tasses et les calices pour les libations; le pain y sera toujours;
Ezékiel 23:6  Vêtus d’étoffes teintes en bleu, Gouverneurs et chefs, Tous jeunes et charmants, Cavaliers montés sur des chevaux.
Exode 25:4  des étoffes teintes en bleu, en pourpre, en cramoisi, du fin lin et du poil de chèvre;
Esaïe 1:18  Venez et plaidons! dit l’Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.

 Les Hébreux employaient un pigment vermillon pour colorer les parois, les  poutres, les idoles, et leurs accessoires.

Jérémie 22:14  Qui dit: Je me bâtirai une maison vaste, Et des chambres spacieuses; Et qui s’y fait percer des fenêtres, La lambrisse de cèdre, Et la peint en couleur rouge!
Ezékiel 23:14  Elle alla même plus loin dans ses prostitutions. Elle aperçut contre les murailles des peintures d’hommes, Des images de Chaldéens peints en couleur rouge,


(Sagesse 13.14)

Outre ces couleurs artificielles, la Bible mentionne les teintes naturelles:

Le blanc

Genèse 49:12  Il a les yeux rouges de vin, Et les dents blanches de lait.
Esaïe 1:18  Venez et plaidons! dit l’Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.

Le noir et le brun

Genèse 30:32  Je parcourrai aujourd’hui tout ton troupeau; mets à part parmi les brebis tout agneau tacheté et marqueté et tout agneau noir, et parmi les chèvres tout ce qui est marqueté et tacheté. Ce sera mon salaire.
Cantique 1:6  Ne prenez pas garde à mon teint noir: C’est le soleil qui m’a brûlée. Les fils de ma mère se sont irrités contre moi, Ils m’ont faite gardienne des vignes. Ma vigne, à moi, je ne l’ai pas gardée.

Le rouge

Genèse 25:25  Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil; et on lui donna le nom d’Esaü.
Genèse 25:30  Et Esaü dit à Jacob: Laisse-moi, je te prie, manger de ce roux, de ce roux-là, car je suis fatigué. C’est pour cela qu’on a donné à Esaü le nom d’Edom.
2 Rois 3:22  Ils se levèrent de bon matin, et quand le soleil brilla sur les eaux, les Moabites virent en face d’eux les eaux rouges comme du sang.
Proverbes 23:31  Ne regarde pas le vin qui paraît d’un beau rouge, Qui fait des perles dans la coupe, Et qui coule aisément.

Le rougeâtre

Lévitique 13:19  et qu’il se manifestera, à la place où était l’ulcère, une tumeur blanche ou une tache d’un blanc rougeâtre, cet homme se montrera au sacrificateur.

La couleur de l’alezan

Zacharie 1:8  Je regardai pendant la nuit, et voici, un homme était monté sur un cheval roux, et se tenait parmi des myrtes dans un lieu ombragé; il y avait derrière lui des chevaux roux, fauves, et blancs.

Le verdâtre.

Lévitique 13:49  et que la plaie sera verdâtre ou rougeâtre sur le vêtement ou sur la peau, à la chaîne ou à la trame, ou sur un objet quelconque de peau, c’est une plaie de lèpre, et elle sera montrée au sacrificateur.

Dans les Ecritures, le blanc est toujours  l’emblème de la pureté

Marc 16:5  Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d’une robe blanche, et elles furent épouvantées.
Apocalypse 3:4  Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes.
Apocalypse 19:11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.
Apocalypse 19:14  Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur.

De la joie

Ecclésiaste 9:8  Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs, et que l’huile ne manque point sur ta tête.

 Le cheval blanc d’Apocalypse 6:2 symbolise la victoire. Le cheval noir évoque la famine et la mort (v. 5-6). Le rouge représente d’ordinaire le sang, porteur de vie, ou la guerre et les massacres (v. 4). Le bleu figure le ciel, la pourpre le luxe des princes et des riches.

Hélas aussi les hommes (et les femmes) se servirent aussi des couleurs pour dissimuler leur défauts corporels.

2 Rois 9:30  Jéhu entra dans Jizreel. Jézabel, l’ayant appris, mit du fard à ses yeux, se para la tête, et regarda par la fenêtre.

Mais n'oublions pas le célèbre arc-en-ciel qui symbolise à lui tout seul toute la richesse et la diversité de ses promesses que Dieu scella par son alliance.

Genèse 9:13  j’ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d’alliance entre moi et la terre.


 

- Pierre-Antoine ELDIN







 

 

 

800px-Joseph_Mallord_William_Turner_088.jpg.

 

La vie de Joseph Mallord William Turner, "le peintre de la lumière", fut caractérisée par une entière dévotion à son art.

 

Joseph_Mallord_William_Turner_029.jpg 

D'un tempérament rude et robuste, il fut un insatiable voyageur parcourant inlassablement, le plus souvent seul, l'Europe, en particulier l'Italie, la France, l'Allemagne et la Suisse. Partout, à la manière d'un reporter, il dessina ou reproduisit au moyen d'aquarelles, paysages, sites et monuments. Il léguera ainsi à l'Etat britannique, à sa mort, plus de 20 000 oeuvres sur papier !

 

cercle-chromatique.jpg 

 

Goethe et la théorie
des couleurs opposées

La théorie des couleurs opposées, contrairement à la théorie trichromatique, prétend qu'il existe quatres couleurs fondamentales qui s'opposent deux par deux. Certains aspects de la perception des couleurs ne peuvent être expliqués que par la théorie des couleurs opposées.

Toute la théorie repose sur l'équilibre entre les deux pôles de couleur : le bleu s'oppose au jaune et le rouge s'oppose au vert, et dans ce contexte, le blanc s'oppose au noir. Elle s'appuie sur une réalité physiologique puisque notre perception cérébrale - et non l'oeil - fonctionnent sur ce principe.

L’œuvre de Johann Wolfgang von Goethe

De 1790 à 1823, Johann Gœthe écrit quelque deux mille pages sur les couleurs sous le titre de "Traité des couleurs". Il fonde sa théorie sur la polarité des couleurs et développe son système à partir du contraste naturel entre le clair et le foncé (qui ne joue aucun rôle chez Newton). Dans un écrit sur la division des couleurs et leur rapport mutuel, Gœthe établit que seuls le jaune et le bleu sont perçus par nous comme des couleurs entièrement pures, Le jaune est la porte d’entrée vers la lumière (« tout proche de la lumière ») et le bleu très apparenté à l’obscurité (« tout proche de l’ombre ») sont les deux pôles opposés entre lesquels toutes les autres couleurs se laissent ordonner.

   

Il termine son livre avec des considérations allégoriques et mystiques de la couleur, et y ajoute les connotations suivantes : le jaune est mis en relation avec « Savoir, clarté, force, chaleur, proximité, élan », le bleu avec « dépouillement, ombre, obscurité, faiblesse, éloignement, attirance ». la démarche de Gœthe repose sur l’aspect moral et intuitif des couleurs isolées. Les couleurs du côté positif « évoquent une atmosphère d’activité, de vie, d’effort », le jaune est « prestigieux et noble » et procure une « impression chaude et agréable » ; les couleurs du côté négatif « déterminent un sentiment d’inquiétude, de faiblesse et de nostalgie », le bleu lui-même « nous donne une sensation de froid ». Cette démarche peut faire sourire aujourd’hui, il n’en reste pas moins vrai que Gœthe a apporté sa pierre à l’édifice de la compréhention de la couleur. Beaucoup de peintres ont été influencés par son "Traité des couleurs" et en ont tiré partie comme William Turner qui est passé maître dans les effets de transparence des ciels nuageux. C’est grâce à Gœthe qu’on a remarqué qu’une même lumière (par exemple visible grâce à une fumée) avait une dominante jaune devant un fond blanc, puis une dominante bleutée devant un fond noir.

Goethe centralise la notion de couleur sur l'expérience sensorielle spontanée, notion que l'on retrouve aujourd'hui dans les secteurs les plus avancés de la science, par exemple dans les phénomènes cérébraux de dynamique non linéaire. Si pour la plupart des scientifiques opposés à Goethe, la couleur est révélatrice du monde extérieur, pour Goethe, elle est révélatrice d'une démarche intérieure.

  125-01-08-copie-1.jpg

Selon le FERMATON(la plus petite unité de la conscience humaine), on peut montrer qu'il suffit de considérer les nombres, pour obtenir toutes les couleurs du cercle chromatique. Inversement, on remarque que l’on ne peut pas atteindre tous les nombres entiers naturels par une telle modélisation.La LOI D'ÉQUILIBRE D'EINSTEIN, s'exprime mathématiquement selon l'équation suivante :

 

 

                  (2m x 3n x 5p)

   

 

Dr Clovis Simard,phD

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 12:43

 

TOUT GRAVITE AUTOUR DU MÊME OBJET

 

multivers-ao.png

 

Toute partition d'un ensemble y définit une relation d'équivalence.

 

 10

 

Chemin, la Vérité et la Vie

Saint Jean 14, 1-6

"Ne soyez donc pas bouleversés : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : Je pars vous préparer une place ? Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi ; et là où je suis, vous y serez aussi. Pour aller où je m’en vais, vous savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? » Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. »

 

0250-0169 la sagesse et la verite

  

La vérité des philosophes


Les philosophes, les scientifiques, et chaque homme en particulier, de tout temps, recherchent la vérité. Cependant, cette recherche reste souvent à l'état de recherche, sans vouloir forcément la trouver. C'était le cas de Ponce Pilate, le gouverneur romain qui a condamné à mort Jésus : "Pilate Lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, Je suis roi. Je suis né et Je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute Ma voix. Pilate lui dit : Qu'est-ce que la vérité ? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit : Je ne trouve aucun crime en Lui." (Jean 18:37-38). Sa recherche est restée à l'état d'une question, alors qu'il avait devant lui Celui que Dieu avait envoyé "pour rendre témoignage à la vérité". Quel dommage !

"Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité." (1 Timothée 2:4).Si les hommes veulent connaître la vérité, sachez que c'est aussi la volonté de Dieu pour ses enfants.

Dieu est la vérité. La Bible parle du "Dieu de vérité" (Psaumes 31-6). Jésus a même déclaré : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi." (Jean 14:6). Dieu ne peut donc pas mentir dans ce qu'Il dit ou ce qu'Il promet. "Dieu n'est point un homme pour mentir, ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'Il a dit, ne le fera-t-Il pas ? Ce qu'Il a déclaré, ne l'exécutera-t Il pas ?" (Nombres 23:19). A l'opposé, le diable ne sait que mentir : "Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fond ; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas." (Jean 8:44-45). Il se sert du mensonge pour détruire les hommes et les garder dans leur malheur, en leur faisant croire, par exemple, que le bonheur n'existe pas, ou qu'il n'est pas pour eux... Il vous fera croire que l'alcool vous soulage et vous permet d'oublier alors que c'est justement ça qui vous détruit... Dés le début d'une journée, il vous fait croire dans quelque horoscope que quoi que vous fassiez, de toutes façons ce sera pour vous une mauvaise journée.

 

blaise-pascal.jpg  

Explication pascalienne

Il en déduit que, ne pouvant départager l'existence ou non de Dieu, ses deux hypothèses ont la même probabilité. Il en découle que croire en Dieu serait une solution statistiquement plus avantageuse.

On reconnaît un type de présentation qui sera plus tard celui de la théorie des jeux (à ceci près qu'on étudie ici une liste de cas, et non la réaction d'un adversaire qui cherche par principe à vous contrer).

Minimax[modifier]

Une explication peut être faite en termes de minimax, comme pour le poker ou l'inférence bayésienne. La stratégie "minimax" consiste à MINimiser la perte MAXimale. Ici, personne ne peut démontrer si Dieu existe ou pas, et pourtant toi, ami libertin joueur de cartes, tu es embarqué, tu es obligé de parier. Le meilleur pari est celui qui minimise la perte maximale de chaque ligne, c’est-à-dire:

  • ligne 1, vous pariez sur l'existence de Dieu, la perte maximale (−b+0) = −b
    (−b = privation de plaisirs due à une vie vertueuse= tu ne perds (presque) rien, 0 = inexistence du paradis et de l'enfer, +∞= une éternité au paradis)
  • ligne 2, vous pariez sur l'inexistence de Dieu, la perte maximale (+b−∞) = −∞
    (+b = plaisirs terrestres dont vous avez bien profité, −∞ = une éternité de souffrance car vous allez en enfer)

Bilan: le MINIMUM des pertes (−b et −∞) est −b. Où se trouve ce −b ? sur la ligne 1, celle où tu paries sur l'existence de Dieu. Donc toi, libertin rationnel joueur de cartes, en pariant sur l'existence de Dieu tu minimises ta perte maximale, (-b car tu auras parié sur l'existence de Dieu, tu te seras privé des plaisirs terrestres), c'est ta stratégie gagnante, il n'y en a pas d'autre.

Matrice du MINIMAX

Si Dieu existe

Si Dieu n'existe pas

Perte max. de la ligne

Pari sur existence

−b+∞

−b+0

−b+0 = −b

Pari sur inexistence

+b−∞

+b+0

+b−∞ = −∞

En réalité Pascal a une forte tendance à considérer que b=0, bien plus, il ne mentionne pas dans sa comparaison les plaisirs d'une vie libertine ou les privations d'une vie vertueuse mais le paramétrage de la matrice du minimax ci-dessus a été établi avec b strictement positif pour prendre en compte par avance l'objection des libertins (Méré ou Mitton d'après Michel Le Guern) qui feraient tout de même remarquer que la jouissance de plaisirs terrestres vaut plus que zéro et la privation vertueuse des mêmes plaisirs n'est pas un sacrifice anodin.

  VRIT_1-1.JPG

 

Relation d'équivalence

 

Une relation d'équivalence R dans un ensemble E est une relation binaire qui est dans cet ensemble, réflexive, symétrique et transitive.

  • C'est une relation binaire, notée R.
  • R est réflexive : tout élément de E est associé à lui-même, x R x:
  • R est symétrique : x R y implique y R x :
  • R est transitive : x R y et y R z impliquent x R z  :

Considérons un ensemble E muni d'une relation d'équivalence R. La classe d'équivalence d'un élément x de E , notée «  ( x ) » , est alors l'ensemble des images de x par R :

  • ( x ) est un sous-ensemble de E.
  • ( x ) n'est jamais vide, car elle contient toujours au moins x lui-même (est réflexive).
  • Inversement, tout élément de E appartient à au moins une classe d'équivalence : la sienne.
  • ( y ) = ( x ) ssi y appartient à ( x ).
  • Inversement, si y est un élément de E n'appartenant pas à ( x ) , alors l'intersection de ( x ) et de ( y ) est vide.

On déduit de ce qui précède que l'ensemble des classes d'équivalence de E forme une partition de E. Inversement, toute partition d'un ensemble y définit une relation d'équivalence.

 

conscience

 

 

Selon le FERMATON(la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D'ÉQUILIBRE D'EINSTEIN, la vérité accessible à la conscience humaine qui est  contenue dans l’étau de notre finitude s'exprime mathématiquement selon l'équation suivante :

 

Ev(p) = Ln(p/(1-p))

 

 

Dr Clovis Simard,phD

 

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fermaton.over-blog.com
  • Le blog de fermaton.over-blog.com
  • : Mon Blog, présente le développement mathématique de la conscience c'est-à-dire la présentation de la théorie du Fermaton.La liste des questions mathématiques les plus importantes pour le siècle à venir, le No-18 sur la liste de Smale est; Quelles sont les limites de l'intelligence tant qu'humaine et artificielle.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens