Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 11:51

 

UN IMMENSE POTENTIEL D’AVENIR.

Fermenteur Bioréacteur

 

solaris-control-sb12.jpg

 

Des équilibres si délicats.

matrice extracellulaire.

 

493px-Minuscule 447 

 

Psaume 24

La terre et ce qui la remplit appartiennent au Seigneur » lit-on dans le Psaume 24. Ainsi, nous rappelle la Bible, Dieu est le Créateur de l'univers et de la terre. C'est lui qui en a fait les équilibres si délicats, lui qui par sa créativité et son ingéniosité sans limites est à l'origine d'une telle diversité d'espèces, d'une telle richesse naturelle.

Cependant, plus loin, au Psaume 115 (v. 16), nous lisons ceci : « les cieux sont les cieux de l'Eternel, mais il a donné la terre aux humains ». Cela paraît paradoxal : la terre appartiendrait à la fois à Dieu et aux hommes ? C'est qu'en réalité, Dieu, dans son amour pour les hommes, avait voulu une belle harmonie, une belle collaboration entre lui et nous.

Il ne nous a pas confié la terre au point de ne plus avoir aucun droit dessus, ni aucun contrôle, mais, par délégation, il nous l'a donnée pour que nous la gérions en son nom. Nous en sommes les locataires et non les propriétaires. Dieu dit ainsi : « Les terres ne se vendront pas à titre définitif car le pays est à moi, car vous êtes chez moi comme immigrants et comme résidents temporaires »(livre du Lévitique ch. 25 v. 23). L'homme est un gestionnaire des biens de Dieu, un métayer du Grand Propriétaire. La terre ne nous revient pas de droit ; c'est une faveur qui nous a été faite. Nous nous trompons si nous pensons « posséder » telle ou telle propriété, tel ou tel pays et croyons pouvoir faire ce que nous voulons.

 

220px-Bioreactor_principle_svg.png 

 

 

Fermenteur Bioréacteur

 

 

 

Laval Lab offre les fermenteurs et bioreacteurs de la société Solaris, repondant au besoin des industries suivantes :

Pharmaceutique, Cosmetique, Produits laitiers, Petrochimiques, Nutraceutique,
Biotechnologie alimentaire, Chimique, Environnementale, et les Bioplastiques.

 

Bioréacteur

 

1.jpg 

 

Un bioréacteur, appelé également fermenteur ou propagateur, est un appareil dans lequel on multiplie des micro-organismes (levures, bactéries, champignons microscopiques, algues, cellules animales et végétales) pour la production de biomasse (écologie), ou pour la production d'un métabolite ou encore la bioconversion d'une molécule d'intérêt.
Dans les années 1800, Pasteur, Kutzing, Schwann, et Cagniard-Latour ont démontré que la fermentation était causée par des levures, qui sont des organismes vivants (Hochfeld, 2006). Le terme « fermentation » prend en compte aussi bien le métabolisme aérobique qu’anaérobique. Elle consiste à multiplier la biomasse de microorganismes vivants, et éventuellement à utiliser son métabolisme.
Contrairement aux systèmes plus simples utilisés pour faire pousser des
micro-organismes, comme par exemples les fioles, le bioréacteur permet de contrôler les conditions de culture (température, pH, aération, etc.), et de ce fait, il permet de récolter des informations de plus grande fiabilité.
Les modèles de laboratoire vont de 0,1 à 15 litres. Les modèles employés pour les tests en vue de l'industrialisation (appelés "pilotes") vont de 20 à 1 000 litres, alors que ceux destinés à la production industrielle peuvent dépasser les 1 000 m3 (cas de la production d'éthanol). Des modèles de
bioréacteurs jetables existent sur le marché depuis 1995, utilisés principalement pour des volumes allant du millilitre à quelques centaines de litres.

En ingénierie tissulaire, le terme de bioréacteur peut designer un système permettant la culture de tissu. Le but n'est pas ici de produire des métabolites mais bien un tissu complet composé de cellules et de la matrice extracellulaire.

 

800px-Extracellular_Matrix.png

 

Structure(Energy:E) : Core(HѲ) –Shell(σ)

 

Le modèle actuel présente une structure particulière : un maillage de fibres de collagènes retenu par des filaments d'élastine. Sur ce maillage de collagène fibrillaire sont fixées des glycoprotéines d'adhérence (fibronectine en particulier) et du collagène globulaire. Entre les fibres de collagène, des glycosaminoglycanes qui permettent la création d'un gel hydrophile.

 

HENOGEN-201.jpg 

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN, l'algorithme du  

Fermenteur Bioréacteur s'exprime mathématiquement selon le schéma;

Core(HѲ) –Shell(σ) Models: Analytical and Numerical Results is :

 

 

E =√(σ √HѲ)

 

Dr Clovis Simard,phD

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de fermaton.over-blog.com
  • Le blog de fermaton.over-blog.com
  • : Mon Blog, présente le développement mathématique de la conscience c'est-à-dire la présentation de la théorie du Fermaton.La liste des questions mathématiques les plus importantes pour le siècle à venir, le No-18 sur la liste de Smale est; Quelles sont les limites de l'intelligence tant qu'humaine et artificielle.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens