Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 11:50

 

 Tu plongeais dans les ténèbres !

Les tournesols ! 

 

250px-BibleSPaoloFol010RInitGenesis.jpg

 

La théorie de la genèse

La Genèse - Chapitre 1 - בְּרֵאשִׁית

א בְּרֵאשִׁית, בָּרָא אֱלֹהִים, אֵת הַשָּׁמַיִם, וְאֵת הָאָרֶץ. 

1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.

ב וְהָאָרֶץ, הָיְתָה תֹהוּ וָבֹהוּ, וְחֹשֶׁךְ, עַל-פְּנֵי תְהוֹם; וְרוּחַ אֱלֹהִים, מְרַחֶפֶת עַל-פְּנֵי הַמָּיִם. 

2 Or la terre n'était que solitude et chaos; des ténèbres couvraient la face de l'abîme, et le souffle de Dieu planait à la surface des eaux.

ג וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים, יְהִי אוֹר; וַיְהִי-אוֹר. 

3 Dieu dit: "Que la lumière soit!" Et la lumière fut.

ד וַיַּרְא אֱלֹהִים אֶת-הָאוֹר, כִּי-טוֹב; וַיַּבְדֵּל אֱלֹהִים, בֵּין הָאוֹר וּבֵין הַחֹשֶׁךְ. 

4 Dieu considéra que la lumière était bonne, et il établit une distinction entre la lumière et les ténèbres.

ה וַיִּקְרָא אֱלֹהִים לָאוֹר יוֹם, וְלַחֹשֶׁךְ קָרָא לָיְלָה; וַיְהִי-עֶרֶב וַיְהִי-בֹקֶר, יוֹם אֶחָד.  {פ}

5 Dieu appela la lumière jour, et les ténèbres, il les appela Nuit. Il fut soir, il fut matin, un jour.

ו וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים, יְהִי רָקִיעַ בְּתוֹךְ הַמָּיִם, וִיהִי מַבְדִּיל, בֵּין מַיִם לָמָיִם. 

6 Dieu dit: "Qu'un espace s'étende au milieu des eaux, et forme une barrière entre les unes et les autres."

ז וַיַּעַשׂ אֱלֹהִים, אֶת-הָרָקִיעַ, וַיַּבְדֵּל בֵּין הַמַּיִם אֲשֶׁר מִתַּחַת לָרָקִיעַ, וּבֵין הַמַּיִם אֲשֶׁר מֵעַל לָרָקִיעַ; וַיְהִי-כֵן. 

7 Dieu fit l'espace, opéra une séparation entre les eaux qui sont au-dessous et les eaux qui sont au-dessus, et cela demeura ainsi.

ח וַיִּקְרָא אֱלֹהִים לָרָקִיעַ, שָׁמָיִם; וַיְהִי-עֶרֶב וַיְהִי-בֹקֶר, יוֹם שֵׁנִי.  {פ}

8 Dieu nomma cet espace le Ciel. Le soir se fit, le matin se fit, - second jour.

ט וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים, יִקָּווּ הַמַּיִם מִתַּחַת הַשָּׁמַיִם אֶל-מָקוֹם אֶחָד, וְתֵרָאֶה, הַיַּבָּשָׁה; וַיְהִי-כֵן. 

9 Dieu dit: "Que les eaux répandues sous le ciel se réunissent sur un même point, et que le sol apparaisse." Cela s'accomplit.

י וַיִּקְרָא אֱלֹהִים לַיַּבָּשָׁה אֶרֶץ, וּלְמִקְוֵה הַמַּיִם קָרָא יַמִּים; וַיַּרְא אֱלֹהִים, כִּי-טוֹב. 

10 Dieu nomma le sol la Terre, et l'agglomération des eaux, il la nomma les Mers. Et Dieu considéra que c'était bien.

 

 

b6a4q766

 

Le ralentissement du temps


Le temps sert évidemment à mesurer les durées. Les dictionnaires définissent cependant le temps comme étant la mesure du mouvement. Pour traduire ce mouvement, il convient de qualifier le temps par sa fréquence (durée-1) car selon la théorie de la relativité, cette mesure du mouvement varie d'un observateur à l'autre. Le musicien, qui bat la mesure, possède intuitivement cette notion du temps relativiste. Les danseurs essoufflés lui diront donc "la musique est trop rapide, il faut ralentir le rythme" et non "cette pièce musicale est trop courte", ce qui est équivalent, mais qui peut porter à confusion.

On peut définir la vitesse d'écoulement du temps par rapport au cadre de référence ici et maintenant (t=1). Il s'agit en fait de la vitesse de rotation de l'aiguille des secondes sur nos horloges, soit une rotation par minute (1 RPM). Si on observe une horloge située dans un autre cadre de référence, mais à partir du nôtre, l'aiguille des secondes aura un RPM différent. C'est cette valeur de t qui est définie comme étant la vitesse d'écoulement du temps.

L'expression ralentissement du temps correspond à une diminution de cette vitesse dans le temps. Selon la vitesse actuelle d'écoulement du temps, l'horloge d'aujourd'hui est plus lente que celle d'hier (t>1) et plus rapide que celle de demain (t<1). Ce ralentissement est infime, mais lorsqu'on applique les équations du modèle sur une période de plusieurs milliards d'années, on constate que le big bang n'est qu'une illusion provoquée par la compression du temps dans le passé. Elles conduisent à un âge apparent de l'univers d'environ 15 milliards d'années (selon notre horloge). En intégrant les durées réelles selon les différents cadres de références, on calcule plutôt que l'âge de l'univers est infini.

Selon le principe d'équivalence d'Einstein, toute accélération est équivalente et conduit automatiquement à une dilatation (ou ralentissement) du temps. De même, la masse est fonction de la fréquence interne de la matière et se doit d'augmenter du même facteur. Ce qui diffère, ici, c'est la constance de la vitesse de la lumière. Selon la loi #1 de cette théorie, cette constance existe, mais seulement selon les unités d'un même cadre de référence.

Dans le texte, nous utilisons le terme apparent pour qualifier les valeurs calculées selon la vitesse actuelle d'écoulement du temps.

 

310px-Universe_expansion_-fr-.png

Un phénomène paradoxal

On peut se demander à quoi correspondent ces valeurs pour un observateur en évolution dans le temps, ce qui correspond en fait à sa réalité. Nous utilisons donc le terme réel pour qualifier ces valeurs.

Les valeurs réelles varient parfois de façon inverse aux valeurs apparentes :

Dans l'exemple du texte de la théorie, nous concluons que pour (R=0,5), la vitesse apparente de la lumière était 2 fois plus élevée que maintenant. Comme le temps s'écoulait alors 4 fois plus rapidement, la vitesse perçue (ou réelle) était par contre 2 fois moindre que maintenant. On peut illustrer ce phénomène graphiquement :

 temps

Sur une courte période, le ralentissement du temps et celui de la vitesse apparente de la lumière semblent linéaires. Si on place la ligne du temps à l'horizontale, on constate que la vitesse de la lumière augmente au lieu de diminuer : Oui ! si la masse de l’Univers est constante/FERMATON ! C'est donc cette réalité qu'un observateur évoluant dans le temps perçoit. Le même raisonnement s'applique pour la fréquence de la lumière, le taux d'expansion de l'univers et l'accélération de la lumière. Il faut noter que la valeur apparente est une donnée importante, car elle nous situe par rapport à nos observations. L'âge apparent, par exemple, doit être utilisé pour mesurer la désintégration radioactive de certains isotopes, car la demi-vie de ceux-ci ne tient pas compte du ralentissement du temps.

Par extension, nous définissons la densité apparente de l'univers en fonction du volume actuel de l'espace, car la densité réelle ne correspond pas à notre réalité. Dans l'exemple du texte (R=0,5), la densité apparente est 2 fois plus grande que maintenant. Selon les valeurs réelles, cette densité serait 4 fois moindre.

 

  chiff1.gif

 

quantité de matière dans l'univers  Masse de l'univers  quantité de matière  amas de galaxies  matière noire  observation

 

Connaître la masse de l'Univers est très important car cela permettrait de déterminer si l'univers est plat et donc en expansion ou, au contraire, s'il est courbe et donc fini. Si la masse est très importante, la gravité attire les points éloignés vers le centre de l'univers ; autrement dit, plus la masse (La masse est une propriété fondamentale de la matière qui se manifeste à la fois par l'inertie des corps et leur interaction gravitationnelle.) est grande, plus l'Univers (On nomme univers l'ensemble de tout ce qui existe, comprenant la totalité des êtres et des choses (celle-ci comprenant ou non, selon les philosophies, les choses...) est courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes...).

Soit la masse de l'univers est inférieure à une masse dite critique, et l'expansion de l'univers due au big bang (Le Big Bang[1] désigne l’époque dense et chaude qu’a connue l’univers il y a environ 13,7 milliards d’années, ainsi que...) continuera éternellement, soit elle est supérieure, et la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles « force...) de gravitation (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) finira par gagner sur l'expansion. Dans ce cas l'univers va se recontracter et il y aura un big crunch (En cosmologie, le Big Crunch est une des fins possibles à notre Univers. Analogiquement au principe du Big bang, certains scientifiques lancent la théorie du Big Crunch, c'est-à-dire...).

Certains chercheurs ont essayé de calculer la masse de l'univers par différentes méthodes. Ils se sont convaincus que l'univers est très probablement plat, mais que seuls sont visibles 5 % de la masse nécessaire pour que l'univers le soit : on parle d'univers-iceberg.

Les 95 % restant constituent l'énorme masse " manquante ", qui échappe à notre regard. Les certitudes sont rares et les hypothèses nombreuses pour tenter de résoudre cette énigme cruciale pour la compréhension de l'évolution cosmique.

Grâce à la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée...) du Big Bang, ce modèle standard cosmologique qu'aucune observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) n'a démenti jusqu'ici, on peut estimer la quantité de matière (La quantité de matière est une grandeur de comptage d'entités chimiques ou physiques élémentaires. L'unité qui lui correspond est la mole.) qui a participé aux fusions nucléaires des premiers instants de l'univers, fusions nucléaires qui sont à l'origine des tout premiers éléments chimiques.

Ceux-ci se sont ensuite combinés au cœur des étoiles pour donner les éléments lourds qui nous composent aujourd'hui. Mais ils n'ont jamais été assez nombreux pour dépasser les 5 % de la masse totale présumée de l'univers. Des chercheurs ont appelé la masse manquante matière noire et ils tentent d'en prouver l'existence.

Les calculs de rotation sur les galaxies lointaines tendent bien à prouver qu'il y a de la masse cachée. En fait la masse cachée représente au moins 10 fois la masse visible. On la trouve dans les galaxies, entre les galaxies et on ne sait pas sous quelle forme elle se présente (photons, particules pesantes inconnues, matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. Elle occupe de l'espace et la quantité de matière se mesure à...) normale invisible, couplages entre particules...).

On peut faire une estimation de la masse de l'univers observable (Dans le formalisme de la mécanique quantique, une opération de mesure (c'est-à-dire obtenir la valeur ou un intervalle de valeurs d'un paramètre physique, ou plus généralement une...) en évaluant la masse moyenne (Il y a plusieurs façon de calculer une moyenne d'un ensemble de nombres. Celle qu'il convient de retenir dépend de la grandeur physique que...) des étoiles et le nombre (Un nombre est un concept caractérisant une unité, une collection d'unités ou une fraction d'unité.) moyen d'étoiles dans une galaxie, de galaxies dans un amas de galaxies (Un amas de galaxies est l'association de plus d'une centaine de galaxies liées entre elles par la gravitation. En deçà de 100, on parle plutôt de groupe de galaxies, même si la frontière entre groupe et...) etc.

Donc on sait estimer la masse de l'univers, mais il y a beaucoup d'incertitude.

Si l'on estime qu'il y a : 100 milliards d'étoiles dans une galaxie (1011), 100 milliards de galaxies dans l'univers (1011) et que une étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) moyenne = 100 fois la masse du soleil ((pourcentage en masse)) (102), on arrive donc à 1024 masses solaires dans l'univers (on ne compte pas les planètes car c'est de la fumée à coté du reste).

La masse du soleil est de 2*1030 kg, ce qui équivaut à 2*1033 grammes.

La masse de l'univers serait alors de 2*1057 grammes.

On prend 1023 atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant...) par gramme (Le gramme est une unité de masse du Système international (l'unité de base est le kilogramme) et du système CGS. L'abréviation du gramme est g.), donc 2*1080 atomes dans l'univers.

Cela permet également d'estimer le nombre de particules élémentaires : il n'y a pratiquement que de l'hydrogène (Table complète - Table étendue) dans l'univers, soit 1 électron (L'électron est une particule élémentaire de la famille des leptons, et possèdant une charge électrique élémentaire de signe négatif. C'est un des composants de l'atome.) et 1 proton (Le proton est une particule subatomique portant une charge électrique de 1,602×10-19 coulombs. Il fut découvert en 1919 par Ernest Rutherford. Le noyau de l'isotope le...), ce qui équivaut également à 1 électron et 3 quarks donc 4 particules.

Il y a donc 8*1080 arrondis à 1081 particules dans l'univers.
En considérant qu'il y a 10 fois plus de masse cachée, on arrive à un
total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le...) de 1082 particules élémentaires.

Cela parait très faible puisque dans un cm3 de matière, il y a environ 1023 atomes, mais c'est pourtant le résultat. Cela montre la monstruosité d'un nombre avoisinant 10100.

 

 

 

  220px-Universum.jpg

 

Selon le FERMATON (la plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D’ÉQUILIBRE D’EINSTEIN et L’ALGORITHME DE SHOR(Ordinateur Quantique) c’est cette limitation de la vitesse de la lumière(Lv), celle de la génèse du cosmos(Tr) et de la quantité de matière de l’Univers(Ma) qui rend l’Énergie possible et constante(Ω) et qui affirme que la mort n'est pas une fin mais le début d'un nouveau cycle, selon l’équation mathématique suivante :

 

Ω=√Ma.√Tr.√Lv.

 

 

 

 

Dr Clovis Simard ,phD

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD)
commenter cet article

commentaires

thomasson 02/04/2013 21:11

J'ai du mal à concevoir ce ralentissement du temps. La prégnance de notre expérience du temps qui a pour origine l'évolution qui nous a constitué tels qu'on est est trop puissante. On peut
conceptualiser le temps et le traiter de manière discursive, je cois qu'on est loin encore d'en saisir la signification réelle. Dans un trou noir le temps devient imaginaire (s'il est réel dans
notre monde) et devient une dimension spatiale, il est encore dans une seule direction, mais s'écoule vers le rayon zéro.
Mystère!

Présentation

  • : Le blog de fermaton.over-blog.com
  • Le blog de fermaton.over-blog.com
  • : Mon Blog, présente le développement mathématique de la conscience c'est-à-dire la présentation de la théorie du Fermaton.La liste des questions mathématiques les plus importantes pour le siècle à venir, le No-18 sur la liste de Smale est; Quelles sont les limites de l'intelligence tant qu'humaine et artificielle.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens